Etape 65: ENORMEMENT DE VENT

Dimanche 11 août, arrivée près de Søndervig, 68 km, temps nuageux et très venté.

Ce matin, je peux repartir car le chargeur a parfaitement marché, donc de ce côté là, je suis tranquille. Par contre, je n’ai rien résolu concernant le problème des panneaux solaires mais je ne peux résoudre les problèmes que les uns après les autres. L’important est de pouvoir rouler et avancer. Mais trimballer des panneaux solaires qui n’ont pratiquement servis à rien depuis le départ et avoir une panne provoquée par des voleurs de matériel, au moment où je reviens vers du beau temps, c’est vraiment pas de chance. Je suppose que les voleurs, lorsqu’ils ont volés mes affaires se situant sur la remorque, ont touchés les fils des panneaux situés juste au dessus du sac. Et comme ces « salopards » ont volé tout mon matériel de maintenance, y compris le voltmètre, je ne sais pas où se trouve le problème. Il faut vraiment que d’ici l’arrivée, j’arrive à solutionner ce problème, ce qui implique de trouver la bonne personne capable de m’aider.

Continuer la lecture de Etape 65: ENORMEMENT DE VENT

ETAPE 64 et 64-1: DIFFICILE ÉTAPE

Vendredi 9 août 2019 et samedi 10 août, arrivée à Struer, 135 km, temps nuageux et pluvieux puis le lendemain, aller et retour à Copenhague.

Le matin, je prends le train comme prévue et j’arrive à 10h à Aalborg. Je mettrais 25 mn à pieds pour rejoindre la maison où est stocké le vélo. Il n’y a personne, tout le monde est parti travailler. Je récupère le vélo, je branche la batterie et là…grosse catastrophe car le compteur m’indique une charge de 110 V pour une capacité réelle de 54V. Cela ne m’a jamais fait cela, je ne comprends pas. Visiblement la batterie a morflée pendant la charge. Là j’avoue que le moral en prend un sacré coup. Je ne comprends pas, le chargeur est bien pour une batterie de 48V. J’espère que je ne l’ai pas bousillée car là c’est fini. Lorsque je démarre, le compteur est fou et je n’ai que la moitié de la puissance possible pour mon moteur. Je pars quand même, il est 11h du matin et j’ai 135 km à faire avec une batterie folle, un seul panneau solaire fonctionnant, et pas de matériel de maintenance. Je fais, malgré moi, tout ce que je sais qu’il ne faut pas faire mais là clairement, je suis totalement dépassée par la situation.

Continuer la lecture de ETAPE 64 et 64-1: DIFFICILE ÉTAPE

ÉTAPE 63: JE REPARS

Jeudi 8 août, Aalborg, Danemark, 74 km, pluie les 4/5 de la journée

Avant tout, merci à tous de vos messages d’encouragements. Ne m’en voulez pas de faire un remerciement collectif au lieu d’individuel, mais pour le moment, je manque de temps, occupée que je suis à essayer de résoudre mes problèmes.

Comme vous pouvez le voir sur la photo, Petit Prince est très amaigri. Il a perdu ses 2 sacoches latérales avec vêtements de pluie , pull, lunettes de vue, trousse de maintenance, chambres à air et chargeur. Il ne reste sur lui que les 2 sacoches fixées, celle sur le porte bagage avec la batterie toujours présente et ma petite sacoche près du siège qui a été vidée, y compris de ma trousse d’urgence toujours présente en cas de piqûre de guêpe ou d’abeille pour faire face à un choc anaphylactique. Ils ont pris également le casque et la pompe à vélo. Tout cela n’ayant aucune valeur marchande hormis pour un cycliste, c’est pourquoi, je pense que le ou les voleurs sont des cyclistes.

Continuer la lecture de ÉTAPE 63: JE REPARS

ÉTAPE 62-6: VÉLO ET AFFAIRES VOLÉES

LUNDI 5 AOÛT, BERGEN

Nous rentrions après une bonne journée que je voulais vous raconter et en passant, on est allé voir nos vélos pour prendre quelques affaires. Et là catastrophe, le vélo de Thierry a été volé, il ne reste plus rien et moi, ils m’ont volé absolument toutes mes affaires, il ne me reste rien. Mais le vélo avec la remorque vide est resté, sûrement trop voyant pour être volé dans un premier temps.

Continuer la lecture de ÉTAPE 62-6: VÉLO ET AFFAIRES VOLÉES

ÉTAPE 62-5: promenade dans bergen

Dimanche 4 août, Bergen, temps nuageux et ensoleillé.

Ce matin, on traine un peu, ce qui est inhabituel mais qui fait du bien de temps en temps. Nous voulons aller visiter à défaut du Hanseatiske fermé pour travaux pour plusieurs années, Schotstuene. Ce lieu contient les salles de réunions et de banquet de la Ligue (Hanse) et la cuisine situé à l’arrière des entrepôts, seuls lieux où étaient autorisés les feux.

Continuer la lecture de ÉTAPE 62-5: promenade dans bergen

ÉTAPE 62-4 : FERRY DANS HARDANGERFJORD

Samedi 3 août, Bergen, temps ensoleillé.

Dans la région de Bergen, 2fjord sont très réputés pour leur beauté et pour la manière dont ils s’enfoncent dans les terres.

Bergen est situé dans le Hordaland qui a une forme en demi-cercle. Situé au sud-ouest du pays, le comté est coupé par le long et profond Hardangerfjord, l’un des principaux fjords du pays. On y trouve également de célèbres chutes d’eau, comme Vøringsfoss, Steindalsfoss, Stykkjedalsfoss, et quelques glaciers, notamment le Folgefonno et le Hardangerjøkull. On verra une chute le Vøringsfoss. Pour cela on devra prendre un bus, un ferry et un bus, même chose pour le retour soit 8h de transport. C’est beaucoup mais la partie ferry était magnifique et comme le fjord s’enfonce de 180 km dans les terres, il y avait beaucoup de choses à voir. L’embouchures est bordée de terrains en pente parfois sévères avec des cultures et en particulier des arbres fruitiers.

Continuer la lecture de ÉTAPE 62-4 : FERRY DANS HARDANGERFJORD

Etape 62-3: musées et ballade dans bergen

Vendredi 3 août, BERGEN, temps ensoleillé.

Ce matin, un peu de culture, nous allons visiter les 4 bâtiments regroupés en un musée, Kodo Bergen. Kodo1 et 2 présentent très peu d’intérêt avec des expo temporaires peu intéressantes (pratiquement aucun visiteur) mais par contre Kodo 3 et 4 nous ont beaucoup intéressés. On trouve une remarquable sélection de toiles de peintres norvégiens en particulier du milieu du XIXe siècle jusqu’au environ de 1920. Je vous en présente quelques unes, tout d’abord de Edvard Munch

Continuer la lecture de Etape 62-3: musées et ballade dans bergen

ÉTAPE 62-2 (suite), DEBUT DE VISITE DE BERGEN

Jeudi 1er août après-midi, Bergen, temps ensoleillé.

Jeudi: étant arrivés à 14h, il nous fallait trouver l’hôtel qu’on avait réservé et surtout pouvoir stocker les vélos et en particulier Petit Prince pour 6 jours, ce qui est loin d’être évident. L’hôtel étant à 1,5km du port a été vite trouvé mais pour le stockage des vélos, cela a été une autre paire de manches. Thierry est parti en direction d’un parking sous-terrain et moi le long de la rue pour essayer de repérer quelque chose mais quoi je n’en sais rien. Dans tous les pays traversés jusqu’à présent, j’ai toujours trouvé des gens accommodants pour m’aider mais dans les pays scandinaves, rien n’est simple et en plus, trouver dans de la place dans le centre ville de Bergen c’est un challenge. Je me mets en mode chien de chasse car je dois impérativement protéger Petit Prince mais comment. L’hôtel est à un carrefour. Donc je prends chaque rue sur 500m mais rien sur la première et deuxième rue. En attendant, Petit Prince est garé sur une esplanade liée à un auditorium devant l’hôtel. Sur la troisième rue, à 150m, je vois un garage avec un parking exposant des voitures d’occasion à vendre. Je sais que là je vais trouver de la place pour Petit Prince. Il me faut convaincre le propriétaire. Il est abasourdi par Petit Prince. Clairement, un vélo solaire dans un pays où il pleut souvent, c’est incongru. Il me faut 20 mn de discussion, montrer mon blog, « palabrer » pour obtenir la permission de stocker Petit Prince chez lui 6 jours. L’emplacement est complètement idéal pour nous à 150 m de l’hôtel, quelle chance. Thierry est venu me rejoindre. J’ai eu peur qu’il fasse tout capoter car il a proposé de le payer. Or je ne suis jamais dans des relations d’argent, toujours dans l’entraide et heureusement l’homme n’a pas relevé, Thierry a compris et il est parti, il fallait que je négocie cela seule. Les vélos étant stockés, il nous restait un peu de temps pour aller se promener. Alors nous sommes allés en direction du port.

Petit Yatch de 100m battant pavillon Norvégien.
Un superbe 3 mats de 100m battant pavillon italien

L’Amerigo Vespucci est un voilier école italien. Il appartient à la Marina militaire, la marine militaire italienne utilisé à la formation des élèves officiers. Il fait 101 m de long (longueur de coque 82,38m) et sa construction a débuté en 1930. La devise du navire est « Pas celui qui commence mais celui qui persévère ». Ce navire est vraiment superbe, c’est une magnifique réalisation et c’est une chance d’avoir pu le voir de près.

Juste devant le port , se trouve la quartier Bryggen (qui signifie « quai en Norvégien »). Tout ce quartier à brûlé à de nombreuses reprises car constitués de maisons en bois serrées les unes contre les autres. Ces bâtisses à pignons étaient des entrepôts et des logements pour les les célebres marchands de la Hanse. Du dernier incendie en 1955, ne reste que 60 maisons restaurées suivant le plan médiéval original.

Puis nous dînons sur le port (hors de prix et quelconque), puis nous rentrons nous coucher.

ÉTAPE 62 – 62/1 – 62/2: ARRIVÉE À TRONDHEIM ET VOYAGE FERRY

Mardi, mercredi 30 et 31 juillet, jeudi 1 août, arrivée à trondheim, 17 km et ferry Trondheim – Bergen

Ce matin , nous sommes relax car nous avons seulement 17 km à faire pour arriver à Trondheim où nous avons réservé une chambre. J’ai quand même quelques difficultés à me lever car avec le vent important de cette nuit, j’ai eu du mal à dormir (mais Thierry n’a rien entendu et a fort bien dormi , quelle chance d’avoir un sommeil pareil, je trouve que c’est un sacré atout dans la vie). Mais nous ne traînons pas quand même car nous voulons visiter la ville cette après midi car nous prenons le ferry pour Bergen demain matin. Nous avons bien étudié le trajet Trondheim – Bergen hier soir et nous en avons conclu que ce n’était pas faisable pour plusieurs raisons.

Continuer la lecture de ÉTAPE 62 – 62/1 – 62/2: ARRIVÉE À TRONDHEIM ET VOYAGE FERRY

ÉTAPE 61: PETIT PRINCE EST REPARTI

Lundi 29 juillet, arrêt au Camping Storsandvegen Gård, 71 km, grand soleil et chaleur 30°C

Ce matin, on se bouge rapidement car il faut que l’on emmène Petit Prince pour changer encore un rayon (mais cela je peux le faire) mais surtout équilibrer la roue… si c’est possible. Le technicien vélo est compétent, il change rapidement le rayon (au passage j’apprends une autre technique qui me sera très utile, si seulement je pouvais avoir des cours !…). Par contre, ce dont je me doutais, il est impossible d’équilibrer la roue car elle est voilée. Je suppose que c’est arrivée lors du premier incident avec les 3 rayons cassés et la moitié des rayons dévissés. La roue a tenu le coup mais elle a souffert. J’espère qu’elle va résister jusqu’à mon retour, où la il faudra que je la change pour le prochain voyage. Il faut surtout que la casse de rayons s’arrête car j’en ai plus que 2 d’avance (sur 9 emmenés au départ…, heureusement que j’avais été prévoyante bien que n’en n’ayant jamais cassé un seul sur le roue motrice depuis mes voyages).

Continuer la lecture de ÉTAPE 61: PETIT PRINCE EST REPARTI