Tous les articles par corinnecourvalin

Étape n° 21

SUNTRIP 2018, ÉTAPE 21, SITUATION COCASSE

Lundi 9 Juillet 2018,

Bilan vélo : 172 km

Ce matin, je me suis levée à 5h comme tous les jours, pour pouvoir vous écrire cette nouvelle lettre. Je me sens très en forme. J’ai juste un genou bronzé et un genou enflé violet. Je ressens une gêne quand je marche qui me fait boiter, mais le fait d’avoir fait 80 km hier après ma chute me met en confiance. Par contre, heureusement qu’il n’y a pas de col de montagne car là je ne suis pas sûr que le genou tiendrait. Mais là, la route est sans aucun dénivelé, alors tout va bien.

Je quitte donc la cité olympique a 7h du matin et je suis frappée. Je vois une dizaine de petites filles de 10 ans environ avec un sac de sport, visiblement des gymnastes qui partent à l’entraînement. La veille, la personne qui m’a accueillie, m’a expliquée que la cité étaient réutilisée pour les athlètes ukrainiens de haut niveau. Cela me fait quelque chose voir ces petites filles allaient si tôt à l’entraînement. J’espère qu’on ne les dope pas

Continuer la lecture de Étape n° 21

Étape n° 20

SUNTRIP 2018, ÉTAPE 20, UNE GROSSE FRAYEUR

Lundi 9 juillet

Bilan vélo 127 km

Je me suis levée le matin en ayant mal dormi. Je n’aime pas ces lieux qui ne sont pas bienveillants. J’ai dormi dans mon sac à viande et duvet car je n’avais pas confiance dans la propreté des draps. Enfin, tout le matériel est rangé et je peux partir. Je suis toujours le trajet d’Honza qui là n’est pas compliqué car Il suffit de suivre la quatre voies, la M06 jusqu’à Kiev.
Je suis partie une nouvelle fois à jeun car à 7h du matin, seul le gardien est prisent.
J e commence donc à rouler tranquillement (au niveau du rythme car ballet de camions et de voitures). Quand on part tôt le matin comme cela (rappel, il est interdit de rouler avant 7h), je trouve que les voitures 2 premières heures de la journée sont les plus agréables pour rouler.

Continuer la lecture de Étape n° 20

Étape n° 19

SUNTRIP 2018, ÉTAPE 19, SOIRÉE MERDIQUE

Heureusement que la soirée d’hier et ce matin ont été sympa car aujourd’hui, c’est une journée merdique qui se termine par une soirée merdique.

Une fois partie, j’ai très vite repris la route M06, celle qui mène à KIEV. C’est une route 4 voies qui est en bon état et qui a une bande d’urgence de sécurité suffisamment large pour le vélo. Je m’y sens à peu près en sécurité sauf quand un camion ou une voiture passe trop près. C’est d’un monotone terrible car il faut être hyper vigilant tout le temps et dans ce cas-là, je ne regarde vraiment que devant moi. La campagne ressemble à nos coins de France. Dans ce genre de situation, il faut garder le rythme de pédalage quand la route est plate. Je ne peux pas en pédalant, dépasser le 28 km car le vélo se met à danser et cela signifie que la situation peut dégénérer. Aussi quand j’atteins cette vitesse, je me mets en roue libre et je recommence à pédaler quand la vitesse arrive au-dessous de 28 km/h.

Continuer la lecture de Étape n° 19

Étape n° 18

SAMEDI 7 JUILLET 2018, À KOPEUB (?)

Bilan vélo, 182 km à la moyenne de 22,8 km/h, vitesse maxi 42,7 km/h, durée 8h, arrêt d’1h30 pour recharger. Régénération 2,0%, 1602 Watts-heure soit 8,6 Wh/km, 32,22 Ah
Fournit par panneaux solaires : 903 Wh

Après avoir pris un bon petit-déjeuner avec Nicolas fils (le père étant parti à 4h du matin), je prépare mes bagages pour partir. Le père a déposé un pot de miel sur mes sacoches. Quelle gentillesse. Nicolas fils m’écrit un dernier message sur son smartphone. « C’est la première fois que je rencontre une française. Merci de nous avoir visité dans notre modeste maison ». Après une dernière accolade chaleureuse, je reprends la route.
J’avoue que je suis « dopée », dopée par toutes ces rencontres chaleureuses qui font la réussite d’un voyage. Quand vous partez le matin après une rencontre comme cela, vous ne pouvez qu’être en forme et heureuse.

Continuer la lecture de Étape n° 18

Étape n° 17

Vendredi 6 juillet, temps nuageux , puis orages et ciel bleu vers18h

Je ne peux vous écrire où je suis car c’est écrit en cyrillique sur ma carte
Bilan vélo : 146 km, moyenne 21,1 km/h, maxi vitesse 46,7 km/h, durée 6h56, régénération 2?5%, 27,12 AH, 1312 Watts-heure consommées soit 8,7 Wh/km
Panneaux voltaïques : 500 Wh

C’est la plus faible fourniture de Wh fournis par les panneaux voltaÏques depuis le début du voyage. N’ayant pu vraiment recharger dans la journée, j’ai arrêté le soir car les batteries étaient vide.

Le matin, je suis donc partie de l’hôtel le ventre vide puisque cet hôtel ne faisait pas de petit déjeuner, c’est quand même la première fois que je vois cela. Je n’ai croisé à 7h00 que le veilleur de nuit. Petit Prince m’attendait sagement dehors sous sa bâche. J’avais regretté au Canada de ne pouvoir protéger Petit Prince la nuit. Aussi cette année, j’ai trouvé une belle bâche noire pour lui. Et quand je voit tous ces branchements électriques de partout, je me dis que cela ne peut pas lui faire de mal.

Continuer la lecture de Étape n° 17

Étape n° 16

Jeudi 5 juillet à Zatoka en Ukraine

Bilan vélo: À l’arrivée 47,4V sur 54V possibles.

153 km, moyenne 23 km/h, vitesse maxi 53,2Km/h, durée de pédalage 6h41, 2,9% de régération, 1469 Watts-heure soit 9,3 Wh/km

Charge par les panneaux voltaïques: 1874 Wh

Le matin, j’ai quitté ma petite maison particulière pour aller dans celle des voisins propriétaires de cette maison que j’avais occupée pendant la nuit. Un superbe petit déjeuner m’y attendait très complet avec aussi des légumes. Depuis le début de ce voyage, c’est le règne des sandwichs avec charcuterie, aussi je suis contente dès que je peux manger des légumes.

Continuer la lecture de Étape n° 16

Étape n° 15

Mercredi 4 juillet, étape 15, arrêt à Trzciana

Bilan vélo: 173 km, vitesse moyenne 22,0 km/h, durée de pédalage 7h53, régénération 3,2%, 

1717 Watts-heure consommés, soit 9,5 Wh/km, 34,0 Ah

A l’arrivée ; 45,7 V

Production des panneaux voltaïques : 960 Wh

Démarrer une journée après avoir été reçu comme cela la veille, vous donne une pêche d’enfer. Toutes ces rencontres font vraiment partie intégrante de ce voyage. Personnellement, je ne me vois pas faire un voyage pareil sans aller au devant des gens. Et depuis le début de ce voyage, en 15 jours, je peux dire que j’ai été très gâtée. Comme dit ma belle-sœur dans ses commentaires, les premiers n’ont pas eu cette chance. Le premier RAF fait environ 240 à 260 km par jour avec des pointes à 300 km, ce qui veut dire qu’il roule de 7h du matin à 21h, cela laisse peu de temps pour les rencontres. Mais chacun, dans cette aventure a des ambitions différentes (sauf une qui est celle d’arriver à Canton !…). Par contre, j’avoue qu’en Ukraine et en Russie, je ne sais pas ce que je vais faire ou réussir à faire. J’appréhende un peu la grande différence de culture, d’être maladroite sans le vouloir. J’espère que je ne vais pas me retrouver à l’hôtel tous les soirs, cela serait cafardeux au possible.

Continuer la lecture de Étape n° 15

Étape n°14

SUNTRIP 2018, ÉTAPE 14, arrêt à Ochodza en Pologne

Temps mitigé; nuageux et soleil jouant à cache cache avec les nuages

Bilan vélo: 156 km, moyenne 19,8 km/h, durée 7h52 mn, vit max : 47,5 km/h, A min 5,97, A maxi 19,2, Régénération : 3,8%, 1719 Watts-heure soit 10,6 Watts-heure/km – 34,43 Ah

Panneaux voltaÏques : 1010,2 Watts-heure.

Après une nuit où j’ai mal dormi car je n’ai pas arrêté de penser que je n’arriverai peut-être pas à gérer les dates du visa russe, sachant que nous avons été prévenu que les russes ne plaisantent pas avec cela, et sans petit déjeuner pris, je démarre ma journée de vélo. J’ai demandé de l’aide à Annick Marie (webmaster suntrip et fille adorable) pour m’aider à faire le point avec elle : 1365 km à faire pour être à la frontière russe et 1300 km pour traverser la Russie et il me reste 28 jours soit moins de 100km par jour. Donc si je tiens la cadence et sans problème, cela devrait être bon.

Continuer la lecture de Étape n°14

Étape n°13

SUNTRIP 2018, étape 13 De Uherské Brod en Tchéquie à Petravald U Noveho Jicina

156 km

N’ayant pas réussi à fabriquer une nouvelle remorque à 2 roues et 3 panneaux voltaïques exposés au soleil, mais pas déçue, car on moins j’ai essayé, je reprends la route.

Mais plein de points positifs de mon arrêt chez AZUB. Tout d’abord faire connaissance de mon sponsor technique. En effet, ils ont eu la grande gentillesse de me prêter un vélo. C’est assez exceptionnel de faire cela avec une femme de 67 ans. Généralement, on réserve cela aux grands sportifs. Donc je tenais vraiment à faire connaissance de Honza le Dr Marketing qui m’a fait confiance afin de le remercier.

Continuer la lecture de Étape n°13

Étape n°12

Suntrip 2018, étape12 et 12-1 Uherské Brod en Tchéquie.

Samedi 30 juin et 1er juillet

Temps nuageux et soleil

Bilan vélo : 44,9V à l’arrivée, 173 km, Moyenne 17,3 km, 787 Ah, durée de pédalage 10h (pour la première fois, j’ai mal aux fesses), 1,7% de régénération, 1779 Watts-heure, 10,0 Wh/km

Pour la production des panneaux voltaïques, 1139  Watts-heure

J’ai pratiqué le camping sauvage près d’une fête dans un village. J’ai pu bien me restaurer avec une belle grillade de porc, boire une grande chope de bière. Les autrichiens aiment tellement cela qu’il y a même un bar rond spécifique pour les buveurs de bières

Continuer la lecture de Étape n°12