ÉTAPE 78 : DE RETOUR À LA MAISON.

Samedi 23 août 2019, arrivée au Vésinet, 97 km, beau temps.

Ce matin j’ai écrit ma newsletter seule dans la cuisine, puis j’ai été rejointe par Philippe et Babeth pour prendre le petit-déjeuner ensemble. Leur maison est très agréable car pleine d’ouvertures, il fait très clair et cela donne l’impression de vivre dans le jardin. J’aime beaucoup et je m’y sens très à l’aise. Pour mon ultime halte de voyage, j’ai beaucoup de chance car elle est très réussie. Les dernières étapes auront été pleine de belles rencontres. Avant de partir Babeth ne résiste pas à monter sur le trike. C’est vrai que c’est un vélo si particulier que si on ne le connait pas, c’est très tentant d’essayer de se rendre compte de l’impression que l’on a quand on est assis et que l’on pédale les jambes devant.

Je sors très vite de Compiègne pour trouver une piste cyclable le long d’une route et elle est en bonne état.

Mais à ma grande joie, je l’abandonne très vite pour trouver une vraie piste cyclable isolée dans la nature. La chicane est large et je passerais, sans faire d’acrobatie, pour une fois.

Ce n’est pas une piste goudronnée mais elle est en excellent état et très roulante, mais toujours pareil, qu’est Que cela donne quand elle est mouillée ?

Cette piste serpente au milieu de la forêt.

Curieusement, parfois elle se rétrécit au point d’être juste de la largeur du trike mais toujours en bon état

Mais toutes les bonnes choses ont une fin et la piste finit par retrouver la route. Et comme souvent maintenant, je trouve au loin un champ d’éoliennes.

Je pédale très tranquille, heureuse de voir que le GPS me guide sur des petites routes de campagne et que je ne suis donc pas au milieu d’une grosse circulation. Je sais que cela va obligatoirement venir mais le plus tard sera le mieux.

Au loin, je vois un château. Bien que cela ne soit pas ma route, je décide d’aller voir de plus près.

Les communs sont vraiment très beaux.

Le château de SARAY

A droite haie cynégétique

De part et d’autre du château, on trouve 2 balustrades monumentales tout à fait étonnantes.

  • SOURCE WIKIPEDIA ; « Haies cynégétiques sur la cour d’honneur du château (classés monuments historiques). Ces deux longues balustrades monumentales au nord et au sud de la cour font la célébrité de Raray, et sont uniques en France. On les doit probablement au seigneur Nicolas de Lancy, et leur style indique clairement la fin de la Renaissance. Elles affichent le goût du seigneur pour la chasse, l’antiquité et l’Italie, s’inspirant effectivement de réalisations italiennes du xvie siècle. Ce n’est pas un fruit du hasard, car Nicolas de Lancy avait épousé, en 1594, la fille d’un gentilhomme florentin. Elle garda d’étroites relations avec son pays, et le couple fit plusieurs fois le voyage de l’Italie. On suppose que des artistes italiens ont été engagés par de Lancy, et les sculptures auraient même pu être importées d’Italie. – Les haies cynégétiques reliaient initialement le château actuel au vieux château démoli en 1766, et étaient placées de façon diagonale, le vieux château étant moins large que l’actuel. C’est Henry de Barres qui fit terrasser et niveler la cour et l’avant-cour, et déplacer les balustrades, pour qu’elles soit parallèles l’une à l’autre. Ce fut une opération délicate qui se déroula entre le 20 mai et le 26 octobre 1766, des préparatifs jusqu’aux dernières finitions. – Dominées par des sculptures représentant des chiens de chasse, chaque balustrade comporte un portique central, surmonté d’un cerf pour le portique nord et d’un sanglier pour le portique sud : les scènes représentées par les animaux sculptés sur la corniche des balustrades sont donc la chasse au cerf et la chasse au sanglier. De part et autre du portique central, les balustrades sont percées de neuf ouvertures en plein cintre, surmontées de petits frontons par enroulement supportant chacun la sculpture d’un chien. Un chien sur deux est en position assise, les autres chiens étant en de différentes positions d’affût, voire d’attaque pour ceux au centre. Au total, chaque balustrade comporte ainsi vingt chiens (dont deux sur le portique au milieu). Le décor du niveau inférieur des balustrades s’inscrit dans une logique différente, sans rapport avec le motif de la chasse. Chacune des dix-neuf ouvertures est en effet encadrée par des niches, abritant des bustes féminins et masculins représentant des personnages antiques, montés sur des piédestaux (deux bustes montrent toutefois le seigneur de Raray et son épouse). Tandis que ces têtes sont toutes différentes, les cartouches en dessous de chaque niche se ressemblent tous. L’on ignore selon quelles critères les personnages des bustes ont été choisis. »

Comme vous le voyez, cet ensemble de bâtiments situé à SARAY dans l’Oise (commune de Senlis) vaut vraiment le détour. Et apparemment un très beau golf a été aménagé dans les jardins. Je trouve formidable de découvrir cela en traversant ce village à vélo.

L’une des quatre tourelles, à l’extrémité sud-est du parc du château, avec le mur d’enceinte.

Vraiment que la France est belle. Cela vaudra le coup de parcourir en détails la France pour découvrir toutes ces belles choses en ayant pris la peine avant de bien préparer le voyage. Puis, il me faut m’arrêter pour mettre en charge la batterie. Je vois un portail ouvert, je rentre et les gens acceptent de mettre Petit Prince en charge. Je resterais d’un côté de la terrasse, pendant que la famille déjeunera de l’autre côté de la terrasse (les arrêts se suivent et ne se ressemblent pas !…).

Puis je reprends la route. J’appréhende la rentrée en banlieue parisienne. Et j’ai bien raison car je ferais 20 km en enfer, les derniers km de ce voyage. J’ai la trouille des automobilistes qui ne respectent pas les cyclistes et qui me frôlent. Il est temps d’arriver. Et enfin la maison est en vue. J’ai réussi à finir ce voyage, je n’en reviens pas. Il me faut dire spécialement merci à toutes les personnes qui m’ont aidée depuis le vol de Bergen et les problèmes techniques survenus dans la foulée. Sans eux, je n’aurais pu finir : MERCI.

La maison est vide, tout le monde est en vacances. J’aurais du finir là où j’avais démarré mais tous mes ennuis de voyage m’ont obligé à changer d’itinéraire pour raccourcir le trajet (diminution du trajet de 600 km).

Alors j’arrose seule la fin de mon voyage. J’ouvre une bonne bouteille de champagne rosé et je bois à la santé de toutes les personnes qui m’ont aidée au cours de ce voyage.

BILAN DE LA COLLECTE POUR L’ASSOCIATION PETITS PRINCES

A ce jour, la somme collectée est de 995 € avec 17 dons. Merci infiniment aux 16 personnes m’ayant fait un don (et spécialement merci à Catherine qui a fait 2 fois un don). Cette somme représente la possibilité de financer les 2/3 du prix moyen d’un rêve d’enfant malade. L’année dernière, j’avais collecté 3000 €, soit la possibilité de financer 2 rêves. Il est évident que cette forte diminution est vécue comme un échec pour moi. Faire autant d’effort tous les jours, quelque soit mon niveau de fatigue, pour écrire une Newsletter et voir que je collecte si peu, montre que je ne suis pas bonne en communication. Comme je ne sais pas faire mieux, je me pose la question, pour un prochain voyage, de continuer à tenir un blog.

La collecte continue un mois, après l’arrêt du voyage. Si certains ont envie de faire un don, surtout qu’ils n’hésitent pas et je les en remercie par avance.

8 réflexions sur « ÉTAPE 78 : DE RETOUR À LA MAISON. »

  1. je vous ai aidé a passer la chicane à carrières sur seine. vous m’avez donné l’adresse de votre blog. je suis très admiratif de ce que vous avez fait. je vous suivrai dans vos prochaines aventures. félicitations

    1. Merci Sébastien
      Oui les 2 dernières chicanes étaient encore infranchissables pour aller sur les bords de Seine. J’ai du 2 fois décrocher la remorque. Ce qui est sûr c’est que je n’aurais plus de remorque aussi longue, c’est trop compliqué pour moi. Merci de vos compliments, c’est sympa pour le moral.
      Maintenant, il me faut reconcevoir mon système et racheter petit à petit tout ce qui m’a été volé.
      Bon vélo à vous.

  2. BRAVI, BRAVI,
    Magnifique de ténacité et de courage votre périple nous a ému en même temps nous a dépaysé.
    Maintenant un bon temps de repos pour préparer le prochain voyage.
    Nous vous embrasons affectueusement et formulons pour vous tout nos vœux de santé surtout et plein succès dans votre prochain projet .

  3. Corinne, félicitations et merci pour ton blog que j’ai lu chaque jour avec fidélité. Je comprends ta déception pour les dons. À chaque fois que j’ai pu j’ai participé. Cette année à mal commencé pour moi et j’ai dû m’occuper de ma santé et de mon habitation. Je mène une vie simple à la campagne.
    Merci pour ton exemple et ton courage, j’espère ne pas te erdre de vue.
    Je t’embrasse amicalement. Claude
    Retrouve vite les tiens pour un repos bien mérité…

  4. Bravo Corinne, j’espeÈre que vous n’aurez pas d’anti- climax , trop important,tant le rythme de votre vie va désormais changer… votre ténacité et votre persévérance sont une inspiration pour moi et certainement pour tous ceux qui vous suivent et vous suivront, je souhaite que vous puissiez financer le rêve d’un enfant, mais votre histoire est déjà un magnifique rêve incarné,
    Je vous embrasse et continuerai à vous suivre pour d’autres Aventures👍💖💐

    1. Dear Corinne
      I’m glad to read that you finaly reached home again. Your trip have been an challenge and adventure. Blogging and communication are today a very important aspect I think. I’m glad we met when you passed by Luleå and also offered you to stay in our cabin in Ylläs. You are a brave Mum on tour and Woman and I admire your determination doing this. Good luck with your next adventure!
      Best regards from Karin

  5. Hey Corinne!

    I´m happy to see that you have arrived at your home in good health. People around us, and most of course the kids, still talks about when you came to our house through the forest. I hope that my facebooknote about your experience of Sweden before the stop at our house helpt you on the rest of your way through the country? I had it open to public til you crossed the border to Norway. It was chared over 960 times and seen by nearly 1500 people. So many said that if they had known they would gladly have housed you and let you charged little prince. Mayby on your next trip you could use facebook more. It seems to me that its a good way to promote your purpouse according to the way my note about your trip was recived.

    Wish you the best of luck in the future.

    /Vera

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.