Etape 65: ENORMEMENT DE VENT

Dimanche 11 août, arrivée près de Søndervig, 68 km, temps nuageux et très venté.

Ce matin, je peux repartir car le chargeur a parfaitement marché, donc de ce côté là, je suis tranquille. Par contre, je n’ai rien résolu concernant le problème des panneaux solaires mais je ne peux résoudre les problèmes que les uns après les autres. L’important est de pouvoir rouler et avancer. Mais trimballer des panneaux solaires qui n’ont pratiquement servis à rien depuis le départ et avoir une panne provoquée par des voleurs de matériel, au moment où je reviens vers du beau temps, c’est vraiment pas de chance. Je suppose que les voleurs, lorsqu’ils ont volés mes affaires se situant sur la remorque, ont touchés les fils des panneaux situés juste au dessus du sac. Et comme ces « salopards » ont volé tout mon matériel de maintenance, y compris le voltmètre, je ne sais pas où se trouve le problème. Il faut vraiment que d’ici l’arrivée, j’arrive à solutionner ce problème, ce qui implique de trouver la bonne personne capable de m’aider.

Le démarrage est terrible car il y a énormément de vent et comme par hasard, il est de face. Je sais déjà que je ne pourrais pas faire beaucoup de km car cela est impossible avec un fort vent de face. Je dois lutter contre le vent et cela consomme toujours beaucoup de batterie et physiquement c’est fatiguant. Donc je prévois un petit kilométrage aujourd’hui.

Le GPS va me faire passer toute la journée par des des chemins, ce que je ne veux pas mais qu’il continue à m’indiquer. Je retrouve les les fermes gigantesques, celle-ci a 3 bâtiments comme celui-là

Voilà les chemins que j’emprunterais très souvent. Cela ne me gêne pas car ils sont en excellent état et cela ne secoue donc pas Petit Prince.

Cela m’amuse de voir un peu de tas de bois car ce pays est tellement plat et sans fôret.

Je fais des km de route comme cela entre des arbres de petite taille et sans voir beaucoup d’autres choses.

Parfois, la route se transforme en petit chemin dans des fôrets clairsemés mais ces chemins continuent à être en bon état, ce qui est fondamental pour moi.

Puis le chemin reprends mais à travers la campagne. C’est sûr que je suis très loin des fjords majestueux de Norvège.

Parfois je rencontre des difficultés imprévus. Pour passer, je dois déplacer cet arbre et j’ai eu du mal à le faire, mais je n’avais pas le choix car juste en face de l’extrémité de l’arbre, il y avait un fossé.

Il est 17h30, je n’ai pas beaucoup roulé mais entre le vent très fort et les chemins, je ne pouvais pas faire beaucoup mieux. Il me faut trouver une maison. Mais curieusement, j’ai beaucoup de mal à m’arrêter. Je n’ose plus aller au devant des autres, je me rends compte que j’ai un peu perdu ma confiance en moi et cela m’ennuie car si je ne vais pas au devant des autres, je ne vais pas m’en sortir. Alors je roule doucement essayant de repérer une maison accueillante mais j’ai vraiment du mal comme si mon instinct de chien de chasse avait disparu. Je réfléchis à comment me faire violence quand un homme sort de son jardin et m’apostrophe gentiment sur mon vélo, nous discutons, il me regarde et soudain, il me dit puis-je vous aider ? Et là je me réveille et je redeviens efficace. Niels et Yufeng m’accueilleront pour la nuit. C’est un couple danois-chinois qui vit en Chine et qui est en vacances dans leur maison au Danemark.

Très gentiment, il appelle un de ses amis qui s’y connait en électricité. Celui vient avec du matériel. On teste tous les contacts et il refixe un contact d’un panneau solaire. J’espère que c’est cela le problème, je verrais demain.

2 réflexions sur « Etape 65: ENORMEMENT DE VENT »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.