ÉTAPE 63: JE REPARS

Jeudi 8 août, Aalborg, Danemark, 74 km, pluie les 4/5 de la journée

Avant tout, merci à tous de vos messages d’encouragements. Ne m’en voulez pas de faire un remerciement collectif au lieu d’individuel, mais pour le moment, je manque de temps, occupée que je suis à essayer de résoudre mes problèmes.

Comme vous pouvez le voir sur la photo, Petit Prince est très amaigri. Il a perdu ses 2 sacoches latérales avec vêtements de pluie , pull, lunettes de vue, trousse de maintenance, chambres à air et chargeur. Il ne reste sur lui que les 2 sacoches fixées, celle sur le porte bagage avec la batterie toujours présente et ma petite sacoche près du siège qui a été vidée, y compris de ma trousse d’urgence toujours présente en cas de piqûre de guêpe ou d’abeille pour faire face à un choc anaphylactique. Ils ont pris également le casque et la pompe à vélo. Tout cela n’ayant aucune valeur marchande hormis pour un cycliste, c’est pourquoi, je pense que le ou les voleurs sont des cyclistes.

Pour la remorque, ils n’ont laissé que le matériel de cuisine, réchaud, assiettes, casseroles. Ils devaient déjà avoir ce matériel. Je repars donc avec seulement des vêtements de rechange, que par chance, j’avais mis à laver et c’est tout, hormis le petit sac à dos que j’avais sur moi avec le matériel électronique et l’appareil photo. Je pense donc que je vais être le vélo solaire le plus light circulant. Ma chance d’arriver jusqu’à chez moi est liée au vélo. Je n’ai plus aucun moyen de réparer quoique que ce soit donc à la moindre panne, je suis tributaire des autres et si je ne trouve pas d’aide, c’est l’arrêt. Mon mari a contacté les assurances, les CB et rien, nous n’aurons aucun dédommagement. Pour la CB, il aurait fallu qu’elle soit volée, donc je suppose que la majorité des gens savent cela et qu’ils déclarent la carte volée, même si ce n’est pas le cas.

Pour le soir, c’est arrêt obligatoire dans les familles car je n’ai plus aucun matériel de camping, alors c’est cela ou l’hôtel et comme l’hôtel est la dernière chose que je choisirais, c’est arrêt dans les familles. Avant, c’était un choix personnel et maintenant c’est une nécessité absolue. La vie est curieuse parfois.

Ne pouvant continuer sans chargeur de batterie, j’ai donc lancé un appel d’aide sur Facebook. Francine qui est blessée et qui ne peux rouler actuellement m’a envoyé son chargeur avec Chronopost express Europe, ils garantissent une arrivée du colis en un jour et ce fut le cas, je suis bluffée par l’éfficacité. Le chargeur a été expédié le 7 et le 8 il était chez le Warmshower ayant accepté de le recevoir. Mais le gag, c’est que moi je ne pouvais pas être là le 8 donc il est arrivé avant moi.

Lorsque j’ai cherché à solutionner ce problème de chargeur, j’ai regardé les Warmshowers au Danemark et j’ai chois une famille, qui était, je croyais à 100 km du port. Mais dans mon état de stress provoqué par la situation, j’ai mal regardé et ils sont à 200 km du port. Donc il me faut au minimum 2 jours et à condition que j’ai du soleil pour recharger la batterie, donc il me faut un peu de chance. Et quel temps croyez-vous que j’ai eu, delà pluie !…

J’ai donc débarque du Ferry à Hirtshals au Danemark. En faisant la queue pour rentrer dans le ferry, un couple de français voyageant en moto est venu discuter avec moi. Je leur ai expliqué ma situation et Claude la femme est immédiatement allé me chercher des vêtements qu’elle m’a offert, en particulier un sweat à capuche qui va bien me servir car je n’ai plus de bonnet ni de casque. Elle m’a fait rire car elle m’a donné aussi une culotte ce que je trouve une superbe idée car je n’en avais plus que 2 et cela va me donner un peu de sécurité dans les lavages possibles.

Le voyage dans le ferry a été fatiguant car vu le prix des cabines, j’avais pris un siège. On était 50 dans une pièces avec des gros ronfleurs donc la nuit a été à peu près blanche. On a débarqué à 7h du matin et j’ai tout de suite pris la route. Le GPS a commencé par m’indiquer un chemin ce qui m’a rendu nerveuse mais il a été bref et en bon état.

Ayant un peu de soleil, je suis surprise par la faible charge de mes panneaux. Un des boîtiers transformant l’énergie solaire en énergie capable d’être stockée dans la batterie a sa led fixe verte or elle doit clignoter quand elle charge et ma chance c’est que c’est ce boîtier qui est relié à 2 panneaux solaires (l’autre boîtier n’en a qu’un puisque j’en ai 3 en tout. Donc je ne charge que sur un panneau solaire c’est à dire rien du tout. Je pense que les voleurs, en prenant les affaires dans mon sac sous les panneaux solaires ont touché les câbles et ont abimé le circuit solaire. Je n’avais pas assez d’emmerdes comme cela, il fallait en rajouter.

A partir de 10h, le temps change et la pluie s’installera jusqu’au soir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lorsque je suis arrivée au port, la charge de la batterie était au 2/3 faute d’avoir pu être rechargée. Je ne peux donc faire pas beaucoup de km. Il y a une ville relativement importante à 75km, Aalborg, je vais essayer de l’atteindre pour faire un petit peu de courses de matériel. Comme je suis partie tôt, j’arrive à 3 à Aalborg mais impossible de trouver un marchand de vélo, le dernier vient de fermer. La chance continue. A ce moment là , je reçois un message de mes Warmshowers me disant que mon chargeur est arrivé. Je conviens avec eux de prendre le train jusqu’à leur domicile avec la batterie, de la charger la nuit en couchant chez eux, puis le lendemain de revenir à Aalborg chercher le vélo et de recoucher le soir chez eux (135 km à faire). Mais mon problème est toujours le même, comment laisser Petit Prince de façon sécuriser pour la nuit. Je vais à la police pour demander de l’aide mais ils n’en ont rien à faire, aucune aide pour trouver un parking sécurisé. Je suis dans la rue assise sur mon siège et un peu découragée quand un homme vient admirer Petit Prince et me poser des questions sur lui. J’en profite pour lui exposer mon problème qu’il résout car il a un ami qui habite une maison à 2 km de là et qui peut le garder. Nous y allons ensemble (il est à vélo). Accueil charmant et le propriétaire de la maison m’emmène à la gare avec ma batterie (en Tesla s’il vous plait, quelle voiture de luxe !…).J’arriverais à 20h45, le Warmshower m’attend à la gare. Ils me servent un bon dîner. Je mets la batterie en charge pour la nuit et le lendemain je reprendrais un train à 7h20. Pour le moment, je m’en sors un petit peu.

6 réflexions sur « ÉTAPE 63: JE REPARS »

  1. Nous sommes très heureux d’avoir de tes nouvelles, nous étions un peu inquiets mais très contents de voir que tu repars. On est avec toi, ça va le faire ! Claude et Dominique

  2. Coucou la Corinne,
    Hé bé que de soucis !!! J’espère que tu vas rencontrer un peu plus de solidarité sur ta route. Nous vivons ds un monde où plus rien n’est respecté ni l’humain, ni le matériel. Du coup te voilà de nouveau seule, est-ce-que ton mari te rejoindra ?
    Bon courage ma poulette .
    A très bientôt 😊😘

  3. Bonjour Corinne.Heureusement qu´il y a encore des gens de bonne volonté pour vous aider.
    Soyez plus prudente ,avec ce qui s´est passé à Bergen.
    A propos du vélo de votre mari,je pense qu´il devait avoir dissimulé quelque part son nom,comme quoi ,avec la marque,sans doute pas trés connue en Norvège,la police,si elle le veut,peut faire des recherches.
    Je vais vous raconter ce qui s´est passé le 10 juin 2000,le jour de mon anniversaire,sur le Pont de l´Öresund,le Pont auto-routier,qui relit Copenhague à Malmö en Suède.
    Ce jour-lá,les Croix-Rouge de Suède et de Danemark s´étaient mises d´accord pour que les piétons et les cyclistes puissent le traverser avant qu´il soit ouivert au trafique routier.
    La distance était de 16 km .Ce jour-lá.le temps était au beau fixe.Avec mon plus jeune fils ,nous avions parcouru plus de 1000 km en train,
    Il y avait un monde fou et des gens du monde entier ,des Japonais,je me souviens.Il y avait même des Francais.
    Partis de Malmö vers 8 h,avec mon fils nous sommes revenus vers 20 h ,mais quel problème ,il y a eu.
    Nous avions payé cette traversée du Pont comme tout le monde à nos rexpectives Croix-Rouge et si nous ne pouvions pas revenir à pied,il y avait des autobus.
    Ce qui est arrrivé,c´est que la Croix-Rouge suédoise,un peu avare,n´avait pas mis d´autobius pour les plus fatigués qui voulaient revenir en Suède.J´en étais un avec mon plus jeune fils,ainsi que des mères de famille avec leur landeau.
    Du côté danois,la file de gens voulant rentrer en Suède en autobus se faisait grande.
    Voyant des autobus danois retournant à vide vers Copenhague,j´ai demandé à certains de nous conduire vers la Suède,car on ne voyait aucun autobus se dirigeant vers la Suède.
    C´est alors que j´ai pris la chose en main.J´ai bloqué la circulation du Pont pour le trafique des officiels,provoquant un embouteillage monstre.La police danoise est intervenue,pour me retirer de la chaussée devant les applaudissement des gens.Elle m´a relâché,car je n´ai rien fait de violent.
    Plusieurs minutes plutard,j´ai refais mon geste,mais cette fois,un peu dangereux.Je me suis couché sur la chaussée devant les gens qui attendaient pour revenir en Suède.J´avais demandé à la police danoise de prendre contact avec la CRoix-Rouge suédoise et bien sûr,elle ne voualit pas nous aider.Un autobus danois à vide retournait à Copenhague.Lui barrant la route,il klaxonnait pour que je dégage,ce que je n´ai pas fait.Pour me faire peur,il a avancé trés prés de moi.C´était risqué,mais devant des milliers de gens,il risquait de se faire lyncher.La police danoise est de nouveau intervenue.Comme toujours,j´étais serein et je ne montrais aucune violence à l´encontre de la police.Et comme toujours,la police ne voulait pas nous aider à prendre contact avec la Croix-Rouge suédoise.
    Relâché,j´ai refait cela pour la 3 ème fois et lá,cela a porté ses fruits.La police danoise a stoppé un autobus danois qui retournait à vide à Copenhague et j´ai été remercié par les gens,qui ,certains,apprenant que j´étais Francais,dirent que nous autres Francais ,nous savons comment protester pour avoir quelque chose.
    Bien sûr ,il faut avoir de la patience.
    Corinne,je veux par ce que je vous raconte ,que vous auriez pu faire du tapage dans ce coin de Bergen,afin d´attirer la police qui serait venue et aurait commencé à faire une enquête .
    Quel dommage que je n´étais pas avec vous !

    JPL ,Franzosen

  4. Bon! Solide vous êtes et persévérante…. l’aventure de Petit Prince continue…je vous embrasse

  5. Quelle joie de te lire, de te savoir repartie, et de voir que la Providence est déjà au rendez-vous ! Je suis derrière toi au Danemark (arrivée demain matin à Frederikshavn). On roulera en communion ! Bisous. Sylvie

  6. Bonsoir Corinne, bien sûr que ton message collectif nous va très bien. Le principal c’est d’avoir de tes nouvelles, et de savoir comment tu t’en sors ces premiers jours après ce vol. Tant mieux s’il y a sur ton chemin des gens prêts à t’aider et à t’accueillir.Nous te souhaitons bon courage pour continuer ton trajet de retour.
    Bises de Saint Palais

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.