ÉTAPE 46: VOYAGE REPARTI

Jeudi 11 juillet et Vendredi 12 juillet, arrivée à Flakstad, 62 km, temps nuageux, un peu de soleil à partir de 15h, 12°C de température.

Jeudi matin, nous sommes parties chercher la roue et à notre grande stupéfaction, celle-ci n’était pas réparée et bien sûr on ne nous avait pas prévenu.s. Pourquoi ? Parce qu’ils avaient égaré la clé à rayon, commandé une autre qui n’était pas arrivée. Dans un atelier à vélo, ne pas avoir de clé de rayons, cela interpelle. Et encore une fois, c’est Anita qui a sauvé la situation. Elle est allée chez son réparateur vélo qui est en vacances, a emprunté une clé de rayon et l’a emmené à l’autre réparateur. Ubuesque ! Finalement la roue a été réparée à 16h, mais là encore, il n’y avait pas le matériel pour l’équilibrer, alors, cela reste à faire.

Je me retrouve donc pour une troisième nuit chez Anita qui m’a épaulé pendant tout ce temps. Le soir, nous nous retrouvons toutes les deux à remonter la roue.

N’ayant pas encore crevée (je touche du bois), je ne l’avais encore jamais démontée. Pour ne pas faire d’erreur au remontage, j’avais pris des photos au démontage. Mais heureusement que nous sommes deux car tenir le vélo en l’air pour remettre la roue si j’étais seule, j’aurais du mal. Puis je pars tester le vélo pour savoir si tout va bien.

Je peux me coucher tranquille, tout à l’air d’aller. Je vais pouvoir reprendre le voyage. Mais je remercie du fond du coeur Anita qui m’a aidée autant qu’elle pouvait, m’a accueillie, hébergée, nourrie et tout cela avec une grande gentillesse. MERCI ANITA.

Voici la vue de la maison d’Anita.

Je reprends le voyage mais je ne sais pas trop quoi faire pendant 2 jours, pourquoi 2 jours, c’est parce que j’ai réservé une chambre en auberge de jeunesse à Bodo pour le 14 au soir. Je décide d’aller voir Nusfjord, ville qui est réputée pour être dans un très beau cadre. Cela fait environ 50 km à faire, donc je ne suis pas pressée. J’ai un nouveau tunnel sous la mer à passer. Ces tunnels ont tellement mauvaise réputation pour les cyclistes qu’Anita a tenu à le passer avec moi pour me le montrer pendant que nous attendions la roue. Comme il n’y a pas d’alternative ferry, Anita me dit, très gentiment, que si je veux louer une remorque, elle me fera passer de l’autre côté. Nous passons donc ce tunnel qui ne m’effraie pas du tout par rapport au tunnel du Cap Nord, il ne fait « que » 1,7 km, les pentes sont de 8% et il y a juste un virage à la fin. Et effectivement, je le passerais sans aucun problème et il ne m’aura pas angoissé du tout. Mais je suis contente de l’avoir vu avec Anita avant, comme cela je n’ai eu aucune appréhension car je savais. Je continue à rouler paisiblement en regardant autour de moi. Il y a juste de temps en temps des grosses rafales de vent qui me secoue et qui sont toujours impressionnantes quand vous êtes à vélo.

Sur la route, je suis klaxonnée par une voiture suédoise avec remorque qui s’arrête un peu plus loin et qui me fait signe d’arrêter. Comme d’habitude je m’arrête et à ma grande stupéfaction, l’homme qui descend se présente, c’est Jean Pierre, le français marié à une suédoise qui me fait des commentaires sur mon blog.

Jean Pierre et Corinne : rencontre dans les îles Lofoten.

Jean Pierre et sa femme vont s’installer pour 3 jours dans un camping à Flakstad et vont rayonner en voiture autour de ce lieu. Ils connaissent très bien les îles Lofoten et ne s’en lassent pas. Comme le vent s’est levé et que l’on se refroidit, on repart en se disant peut être à ce soir. L’arrêt suivant sera pour un cimetière. Je les trouve tellement beau par rapport aux nôtres, ils sont gais, herbeux avec plein de fleur. J’aime bien le principe d’une stèle verticale et un carré de fleurs devant. Des bancs sont installés

Devant chaque stèle, 50cm de petit jardin fleuri avec des vrais fleurs et pas des fleurs artificiels
La seule grande tombe du cimetière date de 1852 et elle est pleine de muguet.

Et je continue mes flâneries tout en pédalant doucement.

Un port de pêche

J’ai bifurqué pour aller à Nusfjord où j’espère pouvoir dormir. L’approche est belle comme si souvent dans ces îles.

Après 6 km sur une route très sinueuse j’arrive à Nusfjord, mais ce n’est un lieu que dédié au tourisme, les maisons et cabines ne sont destinées qu’à la location aux tourismes. Par curiosité, je demande le prix de location d’une cabine, le premier prix :175 €. Je visite le village qui est tout petit.

Enseigne de restaurant

Et je repars, ce n’est pas ici, clairement, que je passerais la nuit !…Je reprends la route E10 qui est la grande route qui traverse toutes les îles Lofoten et je vois une pancarte indiquant le camping que m’avait signalé jean Pierre à 5 km. Je vais donc aller à ce camping, la route devenant beaucoup trop touristique pour s’arrêter et demander à être accueillie.

En arrivant dans ce camping, je suis surprise par sa taille, il est très grand, nu donc sans un arbre: une seule cabine et 5 petites chambres évidemment tout est loué. Je vais donc camper.

petit place entre 2 voitures.

Je pars à la recherche de la caravane de Jean Pierre. La gérante du camping m’a dit qu’il y en avait 15 dans le camping, tout le reste étant des mobile homes. Jean Pierre m’avait montré les fanions français en autocollant qu’il avait mis sur sa caravane. Je la trouve très vite mais, il n’y a personne. Je m’apprête à laisser un mot quand ils arrivent. Nous dînerons ensemble. Pendant qu’ils préparent le repas, je monte la tente. Je suis un peu rouillée pour la monter car comme je ne la monte jamais… Puis je vais les rejoindre pour dîner et je passerais un très bon moment avec eux, et pour une fois une discussion en français. A 22h je rentre me coucher.

2 réflexions sur « ÉTAPE 46: VOYAGE REPARTI »

  1. Ah que c’est bon! Tout va bien!! Mais quelle énergie que tout cela vous demande Corinne ! Énergie physique, mais aussi énergie mentale psychique , émotionnelle, avec ces rencontres quotidiennes qui marchent ou pas… « RESPECT »…. grosses bises à demain certainement….

    1. Bonjour Aline,
      Avec mon mari, j’entre dans une nouvelle ère du voyage à vélo que je ne connais pas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.