ÉTAPE 44: LE SOLEIL CONTINUE À ÊTRE DE LA PARTIE

Mardi 9 juillet, 62 km arrivée dans une maison isolée après BO. Magnifique soleil, T de 18°C, vent à partir de 16h

Ce matin, après ma mauvaise nuit, puis l’absence d’internet valable me permettant de vous envoyer ma newsletter, je pars tard, vers 11h. Pourtant ce n’était pas l’envie de quitter ce lieu qui me manquait. Au programme, faire les petites routes qui longent la côte et qui sont très peu fréquentés par les automobilistes. Du coup, je peux rouler de longs moments seule dans le silence, avec une vue magnifique. Je continue à rouler très doucement, à flâner et à m’arrêter tout le temps pour prendre des photos.

Petite maison miniature près d’une marre.

C’est vraiment des routes où il faut prendre son temps car tout l’intérêt réside dans le paysage qui, par chance, varie régulièrement dès qu’on quitte un fjord pour découvrir le suivant. Quand les choses sont belles, on ne s’en lasse pas.

De temps en temps, on voit de grandes structures en bois le long de la côte. C’est pour stocker les filets et sûrement permettre de les superviser. Il reste encore une activité pêche, mais hormis l’aquaculture et la pêche liée aux touristes, on ne voit pas beaucoup de bateaux de pêcheurs.

Encore des maisons aux toits végétalisés

Je vois quelques plages mais très peu de gens en maillot de bain et encore moins se baignant. Je n’ai aucune idée de la température de l’eau.

Dès qu’il y a une zone plate entre la montagne et la mer, on trouve une ferme et toujours des fermes d’élevage avec des balles de foin. Comme d’habitude, les troupeaux d’animaux sont des vaches et des moutons, ces derniers étant éparpillés un peu partout. Ils ne vont pas sur les routes car, très souvent, celles-ci sont bordées par un fil électrique à 50 cm du sol.

Pour la première fois en Norvège, je vois un golf, mais avec ce vent, cela ne doit pas être évident de garder la balle sur le terrain

Je vois un troupeau de mobile homes, donc il doit y avoir un camping. C’est le cas, mais pas un arbre, heureusement qu’il ne fait pas très chaud. Par contre, il est vraiment situé le long de la plage. Je m’y arrête pour faire ma pause de midi (plutôt 14h vu l’heure à laquelle je suis partie). 2 couples de français qui ont vu le drapeau français sur Petit Prince viennent me parler et me demander très gentiment si j’ai besoin de quelque chose. On ne peut pas dire que je vois beaucoup de français. On a plutôt l’impression que la Norvège est une colonie allemande car la très grand majorité des mobile homes sont allemands. Leur nombre est impressionnant. C’est d’ailleurs un problème vu la taille des îles car ils sont trop volumineux pour les routes qui sont souvent étroites. A intervalle régulier, on trouve un espace élargi avec la lettre M pour permettre le croisement des voitures-camions. Et bien, ils sont régulièrement squattés par les mobile homes qui s’en servent comme parking. Je sais que les habitants des îles s’en plaignent, mais clairement, les parking pour les mobile homes ne sont pas assez nombreux ou il faudra une régulation, mais à part les interdire, je ne vois pas comment on peut réguler ce troupeau. Pour moi, à vélo, je ne peux m’en plaindre car dans l’ensemble, lorsqu’ils me doublent ou me croisent, ils ralentissent.

Les chevaux sont toujours présents
Un petit port avec très peu de bateaux à l’intérieur.

On approche de 18h et il me faut trouver un point de chute. Vu la catastrophe du dernier arrêt (mais je n’aurais pas du accepter de dormir là où j’ai dormi et j’aurais du installer la tente, mais je n’ai pas osé, bêtement, après avoir demandé un lieu pour dormir), je veux avoir quelque chose de sympa. La troisième maison sera la bonne. Elle est totalement isolée en hauteur. Dans ces cas là, je laisse le vélo en bas et monte à pied car ce n’est pas la peine de me fatiguer pour rien. Une femme est entrain de tondre. Je suis épouvantée par le nombre de piqûres de moustiques qu’elle a sur elle. Elle est allergique et cela se voit. Malgré cela, elle tond en short et en brassière. Elle accepte immédiatement de me recevoir. Elle vit seule avec un chien et 3 chats. Je dormirais dans sa caravane, ce qui est toujours très bien pour moi. J’ai le courant électrique et le lit est toujours très confortable. J’installe mon sac de couchage et comme cela, je ne dérange rien. Anita me préparera un repas avec du poisson et des pommes de terre, l’ensemble était très bon. Comme elle a un bon internet, je peux vous envoyer la newsletter qui bien qu’écrite ce matin, n’a pas pu partir. Je prends une bonne douche et au lit. Je sens ma mauvaise nuit de la veille et je m’endormirais tout de suite.

Merci Anita, pour la gentillesse de votre accueil.

14 réflexions sur « ÉTAPE 44: LE SOLEIL CONTINUE À ÊTRE DE LA PARTIE »

  1. Hi Corinne
    Keep on biking you are strong! So glad that you get some sun! Lofoten is so beautiful! Be safe along the roads. Can I ask did you leave something in our cabin? Kind of a riddle? We found walnuts!

  2. Bonjour Corinne.Je ne vous suis plus énormément.Nous avons quitté FrÖaön/Östersund ,lundi 8 juillet vers midi,,avons des haöltes à plusieurs endroits de l´intérieur du nord de la Suède.Nous sommes à Kiruna ,sur la E 10 et nous dormirons ce soir à Tornehamn,en Suède à quelques 70 km de Narvik ,que nous traverserons demain et ensuitre bvers Bjerkvik sur la E 10 pour les Lofoten.J´ai vu que vous avez dormi à
    Bø juste à côté de Flakstad oú nous serons demain soir.Vous ,vous aurez pris le ferry à Moskenes pour Bodø.
    Qui sait si nous avons une chance de vous voir à Å.
    Juste avant Kiruna,nous avons rencontré un Francais de Paris qui va au Cap Nord den vélo .
    Bonne continuation .
    Jean-Pierre LEVY ,Franzosen

  3. Je réécris en francais.Je ne comprends pourquoi mon texte est un mélange de suédois et de francais,mais pas mon suédois que j´écris.Mon texte était entièrement en francais.Pourquoi du suédois ?
    Bonjour Corine.Nous avons quitté Frösön/Östersund le 8 juillet vers midi.Nous avons fait des haltes à droite et à gauche ,àl´intérieur du nord de la Suède.Nous sommes à Kiruna pour nos derniers achats avant la Norvège oú les prix sont trés chers.Nous dormirons à Tornehamn en Suède et demain soir àFlakstad ,non loin oú vous avez dormi.

  4. Merci pour vos belles photos de s beaux points de vue et paysages que vous croisez… les jours se suivent et sont différents dans vos rencontres ..combien de jours comptez vous faire pour votre retour ? . grosses bises, à demain certainement..

    1. Pour mon retour Aline, je n’en sais rien. Avant il y a le trajet Bodo / Bergen qui fait près de 2000 km avec beaucoup de dénivelés. Encore faut-il que mon vélo tienne le coup

      1. Ououhhhhhh!!!! Donc l’arrivée n’est pas pour encore !!!
        Bravo à la femme forte et …..prudente !!!!bisous

      2. Non l’arrivée n’est pas pour tout de suite, encore près de 3500 Km ou plus, je n’ai pas calculé encore.

  5. Finalement tu as de la chance avec ce grand beau temps inespéré. Je n’ai malheureusement jamais vu les Lofoten sous cet angle. Quand j’y suis allée le brouillard ne s’est jamais levé.Eg c’est vraiment splendide, tu me donnes très envie d’y retourner.

    1. Bonjour Béa, il y a souvent du brouillard épais le matin et le soir mais cela se lève en cours de journée.
      J’ai eu très très peur hier avec la roue motrice devenant folle. Quand je pense que c’est la même que celle que j’ai eu pour faire le Suntrip 2018 et que je n’ai jamais eu le moindre problème, je suis quand même très étonnée. Et comme je n’ai pas un Yannick avec moi, seule c’est compliqué. Bisous et bonne continuation. je vois que tu es toujours aussi forte. Bravo pour ce que tu fais et ton courage.

  6. Bonsoir Corinne.Il est passé de 20 mn en jeudi 11 juillet.Nous sommes arrivés à Tornehamn,à 20 km de la frontière norvégienne ,prés de Narvik.Sur la route,nous avons rencontré un Francais de Paris en vélo qui a quitté la France le 23 avril en passant par la Belgique,Mons,Charleroi,Namur ,Liège,la Bassin de la Ruhr,Münster,Brème,Hambourg,Lübeck,Puttgarden ,Rödby (DK),Copenhague,,Elseneur,.Helsingborg(S),Göteborg,Oslo,Stavanger,
    Bergen,Röros ,puisBoränge,Stockholm,Uppsala,Sundsvall,
    Umeå,Luleå,Kiruna.Il va rejoindre Tromsø,puis le Cap Nord..J´espère être à Flakstad ce soir ,trés certainement vers minuit,pas loin de Bø oú vous avez dormi.
    Bonne continuation
    Jean-Pierre LEVY,franzosen

  7. Merci encore Corinne pour tes très belles photos et ton généreux partage… Cela fait un bien fou. Courage. Bise. Claude

    1. Merci Claude,
      J’espère que tu te reposes bien et que ta convalescence avance. Contente que tu puisses voyager en pensée à mes côtés.

  8. Bonjour Corinne.C´est vendredi 12 juillet.La chance a fait que nous nous sommes rencontrés à 40 km avant notre terrain de camping de Flakstad.Notre terrain est juste à côté de la E 10 et j´ai écrit Corinne avec un drapeau francais petit format sur une plaque sur le côté de votre direction.Au plaisir de vous revoir.Jean-Pierre LEVY ,Franzosen

    1. Bonjour Jean Pierre
      Et oui le hasard qui fait que nos chemins se croisent, que vous m’arrêtiez avec votre femme, pour me dire qui vous êtes, que vous m’indiquiez un camping où nous pourrions nous retrouver.Et qu’au final, nous dînions ensemble !….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.