ÉTAPE 31 :TEMPS DÉSAGRÉABLE

Samedi 22 juin, arrivée à Akaslompolo 93 km, temps bruineux, brouillard, puis très gris pour finir 2h de pluie.

Comme toujours, il est difficile de quitter une endroit où vous avez été accueilli extrêmement gentiment d’autant plus quand la météo est désastreuse. Ce matin je prendrais le petit déjeuner seule avec Kicki. Son fils et sa petite fille sont repartis tôt ce matin et les 2 voisins sont rentrés chez eux. Kicki vit toute seule dans cette endroit isolé (4 à 5 maisons) et elle est drôlement courageuse car l’hiver est terrible ici. Comme visiblement, elle nourrit souvent ces 2 voisins qui sont des hommes célibataires, l’entraide doit jouer à plein, mais quand même. Enfin Kicki était une suédoise à l’opposé du profil suédois « afraid and suspicious ». Merci à vous Kicki pour votre courage et votre générosité.

Le temps est annoncé désastreux et il le sera. La journée commence par de la bruine et du brouillard. Donc pour voir quelque chose c’est difficile et puis cette humidité s’infiltre partout.

Il ne pleut pas au démarrage mais l’humidité est telle que c’est tout comme. Je sais que je passe à côté de très beaux paysages mais je ne vois pas grand chose. Quelle tristesse de venir jusque là pour que cela se passe comme cela. Pour gâcher un voyage à vélo, c’est assez efficace. Et encore une fois, quelle chance d’avoir installé un Veltop car je sens bien que cela me protégé quand même. Qu’est-ce que cela serait sans cela.

Après 2 heures de crachin et brouillard, le temps se lève un peu, il devient cotonneux avant de redevenir gris et même gris très foncé puisque je finirais sous un orage. J’ai fais quand même quelques photos mais elles ne sont pas gaies (comme le temps !…)

Je côtoie et franchit la rivière Akasjoki (il manque tous les accents sur le nom de la rivière mais je ne sais pas les faire avec le clavier rajouté l’Ipad). Qu’est ce que tout cela doit être beau sous un beau soleil…..

De temps en temps, j’aperçois des chevaux, je ne les vois jamais dans leurs abris, ils doivent être très habitués au mauvais temps (faute de choix !).

Une jolie vision

Je vais changer brièvement de pays. Je passe en Finlande sans aucune trace de frontière hormis ce panneau.

Je vais répondre sur le blog aux questions « français de la république de Jämtland ». C’est la deuxième province de Suède et j’ignore pourquoi notre français parle de « République ».

Sur la production solaire : mes 3 panneaux solaires sont d’origine italienne (Solbian) et sont en bon état. Ils en sont âgés d’un an et demi et en sont à 17 000km. Ils produisent effectivement de l’énergie avec la luminosité même si cette production est très inférieure à celle produite avec le soleil. Par exemple, aujourd’hui, ce matin le ciel était très gris et les panneaux avaient de l’humidité formant des gouttes de pluie sur leur surface : production de 3W à 25W (sur un potentiel de 348W), c’est-à-dire rien du tout. Puis le ciel est devenu laiteux et la production a oscillé entre 40 et 70W. Et soudain, pendant 5 mn, le soleil a percé les nuages et la production est montée à 225W mais malheureusement brièvement. Mais sur des journées comme aujourd’hui, dans l’ensemble la production est nulle. Je peux suivre la production solaire sur mon compteur ce qui est très agréable.

En haut à gauche, la charge de la batterie avec un pictogramme, ici, 52,2V (le chiffre varie de 53,9V batterie pleine à 40V, batterie coupée pour préserver la qualité de la batterie). En dessous, le chiffre de 0W est celui de ma consommation pendant que je roule (ici 0W puisque je me suis arrêtée pour prendre une photo). En haut à gauche 169W (SW) sont les Watts fournis par les panneaux solaires. Je peux donc à tout moment comparer ce que je consomme et ce qui m’est fourni. Quand il fait très beau, il m’arrive régulièrement de moins consommer que ce que je reçois, auquel cas la batterie se recharge en roulant.

Pour la question concernant l’orage: 2 situations, soit je peux me protéger mais le hasard fait que c’est rarement le cas, auquel cas je m’arrête (je j’ai fait une fois depuis le départ en m’abritant dans un abris bus et en laissant Petit Prince seul dans l’orage), soit je n’ai aucun abri possible auquel je roule car je ne voit pas ce que je peux faire d’autre. Et à ce moment là j’ai la trouille au ventre, surtout quand cela tonne et que les éclairs sont autour de moi.

Troisième question ou remarque; les hommes de Pajala et leur problèmes de femmes. C’est sûrement vrai car j’ai été très frappée hier comme les 3 hommes à table (le fils de Kicki et leurs 2 voisins) étaient inquiets pour moi. Ils m’ont dit qu’en remontant vers le Nord, j’allais trouver de plus en plus de lieux isolés et que c’était un problème. Pourquoi, parce que dans ces maisons isolées, les parents avaient vécu avec un fils qui était restés seul à leur mort. Et leur problème, c’est l’absence de femme qui veulent vivre dans ces coins isolés. Il a du se passer de sacrées choses à ce sujet qu’ils doivent savoir car ils étaient vraiment inquiets pour moi. Ils m’ont parlé de cela, la moitié du repas en me disant d’être très vigilante. Je suis prévenue et comme d’habitude dans ce cas là, ma seule prévention, c’est de descendre de vélo avec ma balise GPS à la main. Et la première chose que je dis à mon interlocuteur en montrant ma balise, c’est que je suis géolocalisée à 5m près et je ne quitte pas ma balise qui est munie d’un bouton SOS.

Pour finir cette journée, je suis arrivée dans le chalet de Karin qu’ils appellent « cabine ». Karin m’a aidée au téléphone car j’ai eu un peu de mal à trouver. Ce village ressemble à un village de montagne (récent) avec visiblement des activités tournées vers le plein air.

Petit Prince devant la cabine de Karin.

Après une journée de « merde », quel plaisir de se retrouver dans un lieu chaud et chaleureux.

Intérieur de la cabine

J’ai détaché la remorque et je suis allée au petit supermarché du coin acheté un plat surgelé que je me suis fait cuire. Puis j’ai étudié à nouveau le trajet car cette remontée vers le Nord m’inquiète un peu, puis je suis allée me coucher (choix possible entre 7 lits …). Je n’ai malheureusement pas très bien dormi car j’ai un problème de santé qui est apparu par ma faute. Quand, je roule, qu’il pleut et qu’il fait froid, j’oublie de boire. Et ce soir, j’ai mal aux 2 tendons d’Achille qui sont un peu enflés et douloureux. Cela ne m’est jamais arrivé jusqu’à présent. J’espère qu’ils vont tenir car j’ai encore beaucoup de route à faire. Le problème des tendinites, c’est que le seul remède est le repos et que là ce n’est vraiment pas le cas. Et si je dois m’arrêter, cela va être hyper compliqué de récupérer mon matériel, alors il faut qu’ils tiennent. Je trouve que je n’avais pas besoin de cela en plus du mauvais temps.

Merci infiniment Karin de m’avoir permis cette belle halte. Votre cabine est formidable et l’hiver, cela doit être le rêve. MERCI

12 réflexions sur « ÉTAPE 31 :TEMPS DÉSAGRÉABLE »

    1. Merci encore Karin de m’avoir consacré autant de temps et m’avoir prêté votre cabine. J’en ai bien profité et la quitter ce matin a été bien difficile sous la pluie. Merci de m’avoir fait confiance, j’ai beaucoup apprécié. Votre cabine, l’hiver, doit être fantastique.

  1. Si la Suède est un royaume,le Royaume de Zweden,comme le disent les descendants de Wallons ( Belgique francophone) de Suède,une province qui est aussi un département/comté,le JÄMTLAND,s´est proclamé comme république avec un acteur suédois,Yngve Gamlin,qui n´est plus en vie,originaire de Strömsund en Jämtland.C´était une facon de dire au gouvernement suédois,que le reste de la Suède doit aussi survivre et non pas que Stockholm décide de tout.
    Je dirai que c´est une république de singes.Nous avons donc un président,le 4 ème ,un troubadour et humoriste,qui ressemble à un Barbe Bleu que je connais et qui m´a nommé consul honoraire de la république francaise dans la république de Jämtland..J´ai un document signé de lui que je garde précieusement.J´ai même envoyé une copie à l´ambassade de France à Stockholm qui n´a pas apprécié cette plaisanterie,mais un des directeurs du centre culturel de l´ambassade m´a recu comme on recoit une personnalité lors d´une visite au centre culturel francais de Stockholm.Nous avons un drapeau,une fête nationale à la fin juillet et des fois ,les Jämtar,les habitants font peur un peu à la Suède.Pour ne pas faire parti de l´UE,le Jämtland a demandé à redevenir norvégien,car cette province a appartenu à la Norvège-Danemark jusqu´en 1645 et c´est un diplomate francais de cette époque, Gaspard Coignet de La Thuilerie,qui a été le négociateur des querelles entre Suédois et de l´autre les Danois-Norvégiens.
    Documentation :
    https://sv.wikipedia.org/wiki/Republiken_Jamtland

    https://sv.wikipedia.org/wiki/Gaspard_Coignet_de_La_Thuilerie¨

    Je crois qu´en 2002,lors de la réunion des ministres de l´agriculture de l´UE,comme interprète ,francais-suédois,j´avais envoyé des visas d´entrée de cette république de Jämtland à José Bové et au ministre de l´agriculture de la France,Jean Clavany.La ministre de l´agriculture de la Suède était Margareta Winberg,une connaissance de Östersund,que je rencontre de temps à autre ici,« a Frösön/Östersund.

    1. Que tout ce que vous racontez est amusant. Merci beaucoup d’animer Jean Pierre (?) ce blog avec moi? C’est très sympa. Je suis ravie de savoir qu’une province/département/comté est aussi une république des singes et je ne doute pas que vous en soyez un digne représentant vu votre humour. Comme les politiques n’ont pas d’humour, le mélange doit être détonnant.

  2. Il y a en Suède 21 départements/comtés dont le Jämtland et 25 provinces dont le Jämtand ,encore une fois.
    C´est la province de Jämtland qui est la république et non pas le département/comté.
    Le département/comté du Jämtalnd est le 3 ème grand département/comté par sa superficie,équivalent à la Belgique et les pays-Bas réunis.
    La différence entre le département/comté et la province,le département/comté du Jämtland a plusieurs parties d´autres provinces de Suède,le Hälsningland,le Medelpad,le Ångermanland et bien sûr ,le Jämtlamd .La préfecture est Östersund.

    1. La Suède est un drôle de mélange: départements/comtés/provinces. En rentrant, je vais me pencher sur le sujet pour bien comprendre et me cultiver. Merci d’avoir la gentillesse de nous accorder du temps et de nous informer.

    2. J´ai oublié une autre province,le Härjedalen.Que mes amis du Härjedalen me pardonnent.On trouve l´écusson des provinces de Härjedalen (une pince et des marteaux) et de Jämtland (un élan avec un aigle sur le derrière de l´élan et devant un élan ,un loup ,peut-être qui veut s´attaquer à l´élan) comme symbole du département/comté du Jämtland.
      J´emploie le terme département puisque je suis Francais,et le terme comté pour la Belgique,Grande Bretagne tec ..
      Pour mes amis suisses,j´aurais dit Canton.

      1. Merci jean Pierre (ou Paul) pour toutes ces précisions. Maintenant grâce à vous nous sommes un peu moins inculte sur la Suède

  3. Nous vous souhaitons beaucoup de courage avec ce mauvais temps qui vous poursuit; faut pas lacher; ici aussi nous avons eu beaucoup de pluie et on nous annonce la canicule …18 aujourd hui!!!!
    Huguette Poublan et Marylene …. allee drakkar

    1. Quel plaisir Huguette et Marylène de savoir que vous me suivez comme vous vous étiez engagés à le faire. J’en suis vraiment ravie et je n’ai pas oublié qu’à mon retour, nous dînerons ensemble pour mieux faire connaissance. Question temps, je n’ai vraiment pas de chance. Alors qu’avec le soleil, le vélo solaire est fantastique. J’espère quand même que cela va s’améliorer car c’est dur.

  4. Bonjour Corinne,
    Je ne me suis guère signalé depuis ton depart, mais sache que je ne rate aucune étape et lis ton recit quotidien avec attention et admiration.
    Merci à toi, à ton courage et à ta ténacité, de nous offrir ce voyage par procuration grace à la tenue de ce blog.
    Bonne route et belles rencontres.
    Bises.

    1. Bonjour Philippe
      Je suis vraiment contente de savoir que tu me suis à nouveau et que tu continues à être fidèle à mes newsletter. Savoir que tu es lu est fondamental pour continuer à écrire car quelque fois, j’ai du mal à me lever à 5h du matin. Aussi, cela donne un sens à ce que je fais (ainsi que les dons pour l’association Petits Princes).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.