ÉTAPE 28: VÉLO CORVÉE

Mercredi 19 juin 2019, arrivée à Soda Sunderbyn (près de LULEA), 154 km, Temps gris et nuageux le matin, à moitié ensoleillé en début d’après midi, puis nuageux à nouveau.

Deux informations:

  • Association Petits Princes.

Point sur la collecte 415 €. Je rappelle que le coût moyen d’un rêve de Petit Prince (enfant très malade) est d’environ 1500 € (toute la famille y participe pour que ce soit un moment heureux partagé.) Donc à ce jour, la cagnotte Petits Princes permet de réaliser 1/3 de rêve, je compte sur vous pour que les dons continuent. Merci aux derniers donateurs Catherine, Marie-Sophie et Mireille. C’est un merveilleux encouragement à continuer à vous écrire tous les jours

  • Réponses aux commentaires et questions

Louis de Montréal s’étonnait que je n’ai pas répondu à son commentaire. Lorsque vous faites un commentaire, il est lié à une étape du jour. Ma réponse va obligatoirement à la même étape, elle ne peut pas apparaître un autre jour. Louis m’avait fait un commentaire très sympa le 22 juin, donc la réponse était à l’étape de 22 juin. En conclusion, pour chercher ma réponse, il faut aller au jour où vous l’avez écrite.

Ces précisions étant données, j’attaque ma nouvelle newsletter.

Le matin, Benny m’a préparé un excellent petit-déjeuner qui est mon premier repas de la journée, sachant que le suivant sera le soir. Dans la journée, je ne fais que grignoter mais je n’ai pas faim. On passe un moment très détendu et agréable. Visiblement elle est aussi ravie que moi de cette rencontre, donc cette étape est très réussie. Benny a eu Karin au téléphone. Karin se propose de m’héberger ce soir et elle habite à 154 km du lieu où je suis, alors, il me faut partir et rouler.

Je vais devoir prendre cette route E4 qui ne convient pas du tout aux vélos, pendant 150 km. J’ai posté sur Facebook, dans le groupe voyageur, le fait qu’il ne faut en aucun cas emprunter cette route à vélo. J’aurais aimé le savoir avant mais je ne savais pas. Pour aller au Cap Nord par la Suède, il faut obligatoirement passer par l’intérieur de la Suède et non par la côte. J’ai fais l’erreur car je ne savais pas. J’espères Que d’autres ne commettront pas la même erreur. Je me suis trompée, je dois assumer ce choix, alors je vais prendre cette route qui représente tout ce que je déteste car là où je suis, je n’ai pas d’autres alternatives.

Je vais rouler tellement crispée pour assurer ma sécurité que je prends des crampes aux mains, ce qui n’arrive jamais avec ce genre de vélo. Il faut absolument, que dans les parties étroites de la route, je ne dévie pas d’un pouce de ma position (à cheval sur une bande de 50 cm de bitume près de la glissière de sécurité et 50 cm sur la route). Je suis d’une vigilance extrême et nerveusement c’est complètement usant. Ce n’est pas du vélo plaisir et heureusement qu’à l’arrivée, théoriquement, je ne devrais plus avoir cela (théoriquement ?).

Pub originale pour un lieu de pêche

Quand la toute s’élargit (alternance de 2 voies et une voie), je roule normalement à droite avec toujours un œil sur le rétroviseur et si un véhicule s’approche trop de moi, je retourne immédiatement me mettre à cheval sur ma bande blanche de côté. Et cette bande blanche est redoutable pour moi car elle est creusée à intervalles réguliers pour réveiller un automobiliste qui s’endormirait. Alors vous vous rendez compte de ce que peuvent faire ces trous sur un vélo comme le mien. Cela le secoue dans tous les sens en faisant un bruit d’enfer. Donc j’ai les yeux rivés sur cette bande, en la chevauchant et en ne devant jamais la toucher. Comme le trike a 3 roues, cela m’est facile à éviter pour les roues de devant mais pour la roue arrière c’est plus compliqué. Alors à intervalle régulier je la touche, et on dirait que l’on nous passe dans un shaker, c’est terrible et fatigant. Au bout de 75 km, une vraie aire de repos apparaît, alors je me jette dessus.

Comme le soleil apparaît par intermittence, je mets quand même Petit Prince à bronzer, le pauvre n’a pas tant d’occasion que cela de le faire. Ceci dit, je rechargerais assez pour faire 150 km et la batterie n’est pas vide à l’arrivée donc les panneaux solaires se comportent bien et je suis contente. Le grand intérêt des panneaux solaires, c’est l’indépendance que cela vous procure.Ne pas être limitée par le nombre de km à faire car votre assistance électrique fonctionne bien, c’est génial. Mais, évidemment, il faut que le beau temps soit là. Sinon, on se trimbale du matériel pour rien. Alors, tous les jours, la météo est un coup de poker pour le cycliste tel que moi. Et à ma grande stupéfaction, le beau temps est bien plus présent dans le Nord que dans le Sud de la Suède et il paraît que c’est très habituel. J’ignorais cela.

Et je repars pour les derniers 75 km. A un moment, cette E4 se transforme sur 10 m en autoroute (vitesse maximum autorisée 110) et curieusement, c’est beaucoup plus sécurisant pour moi car là, il y a une vrai bande d’urgence. Je me tapie à l’extrême droite de la route et je n’en bouge plus. Du coup les voitures et camions sont au minimum à 2m de moi et je respire. Malheureusement, ce répit sera de courte durée et la route infernale reprendra. Mais je commence à sentir l’écurie, l’arrivée approche.

Et là, je suis attendue par Karin (merci Véra, grâce à toi pour la première fois de ce voyage, quelqu’un m’attend). Alors c’est différent, Karin a regardé mon blog, alors elle sait qui je suis et ce que je fais. Ce qui n’empêche pas la foule de questions réponses que nous aurons. Karin a à cœur de bien me recevoir car elle a eu honte des mauvais accueils du début. Mais heureusement tout le monde n’est pas pareil et la balance des excellents accueils penchent franchement du bon côté.

Karin et moi passeront un long moment sur la carte pour regarder le trajet vers le Cap Nord et le début de la descente sur la Norvège. On a prévu des étapes de 100 km par sécurité, faute d’être devin sur le temps. Karin ayant un chalet sur cette route du Nord, elle connait bien cette région et cette discussion est rassurante pour moi et j’apprécie beaucoup. Puis la fatigue arrive, j’ai sommeil et je vais me coucher.

Karin à la manœuvre pour la partie finale du Cap Nord

Mes cousins qui me suivent et me soutiennent depuis longtemps m’ont fait remarquer que je ne parlais pas de la nuit et c’est vrai. Pourtant cela me surprend drôlement. Il n’y a pas de nuit noire. On a l’impression que le jour est toujours là. C’est totalement étrange. Je ne m’en aperçois que quand je me lève la nuit car à chaque fois, je crois que je me suis trompée d’heure. Ici, cela fait un jour qui semble éternel, c’est drôle

12 réflexions sur « ÉTAPE 28: VÉLO CORVÉE »

  1. Rebonjour Corinne.Plus vous vous rapprochez du Cap Nord et plus vous avez la clarté de la nuit,donc vous n´êtes pas obligée d´utiliser beaucoup de lumière artificielle.

  2. Je voulais savoir comment cela se passe pour vous ,pour dormir avec la lumière claire de la nuit.
    Je vois que vous êtes dans le coin de Luleå et à quelques 100 km de la Finlande et de Haparanda(S)/Torneå (SF).
    J´aurais du depuis quelques jours,vous donnez quelques phrases suédoises qu´on utilise chaque jour.Cela pourra vous servir aussi en Norvège,mais pas en Finlande du Nord.
    Bonjour (matin) -God morgon ou Hej
    Bonjour -God dag
    Bonsoir – God afton
    Bonne nuit -God natt
    Je m´appelle Corinne – Jag heter Corinne
    Je suis Francaise-Jag är fransyska
    Je vais au Cap Nord-Jag cyklar till Norkap
    Merci – Tack
    Merci beaucoup – Tack så mycket
    En Norvège,Tusen tack ( Merci mille fois)
    Au revoir –
    Hejdå

    Quelqu´un vous a déjà expliqué que le mille ou mil suédois ,c´est 10 km.

    Faites attention avec la Fête de la Saint Jean la Midsommar.Beaucoup de gens boivent énormément.
    Si vous êtes encore en Suède,peut-être que vous serez avec les Suédois,pour élever le mât de la Saint Jean.
    Bonne continuation

    1. Thank you very much Karin for your welcome. It was a nice stop and very happy to know that I was waiting for once. I will try to follow this journey together. The first step is successful, I hope that the following will be successful too.

  3. Bonjour Corinne,
    Je suis vos aventures chaque jour et je vous trouve très courageuse ! Vos récits sont très instructifs et j’ai hâte de lire la suite !

  4. C’est moi qui vous ai laissé le précédent mail Corinne avec un drôle de nom

  5. Hello Corinne. I hope you find a kind family tonight.
    We miss you here in Örviken. Be carful‼️
    Benny & Gudrun🙋‍♀️☀️

    1. Hello. What a pleasure to read you. I keep an excellent memory of my stay at home and your kindness touched me a lot. If you knew how all these moments boost my trip, you would be very proud of you. Thank you again and I hope you will continue to read me

  6. Bonsoir Corinne, je vois que tu en as encore bavé sur cette étape!
    J’espère que le parcours que tu as étudié avec Karin, vers le Cap Nord, sera plus confortable, car c’est triste de constater que c’est une corvée pour toi en ce moment de rouler avec Petitprince.
    C’est drôle de voir que le muguet est en fleur en ce moment en Suède, j’ai vu le joli bouquet devant le PC.
    Pour l’hébergement, c’est vrai que c’est très contrasté, soit on te ferme la porte au nez, soit on t’accueille avec beaucoup de chaleur. Allez, on va parier que ça va s’améliorer avec ta montée vers le Nord.
    Je me demandais aussi quelle impression cela faisait de passer des nuits claires, ça doit être très étrange.
    Je t’embrasse Corinne, Bon courage

    1. Bonjour Odile
      Oui, être obligée de prendre une route dangereuse pour toi parce que pendant près de 300 km la Suède a oublié ce qu’était un vélo est invraisemblable. Les passages étroits pour une seule voiture avec une barrière à gauche, une barrière à droite et toi prise en sandwich sont terribles. Le muguet est magnifiquement en fleurs et le lilas aussi.
      Quand aux nuits sans noir, on a l’impression de se coucher le jour et de se lever le jour, je n’ai plus l’impression que la nuit existe. Bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.