ÉTAPE 24 : QUE DE LACS !

SAMEDI 15 JUIN, arrivée à Härnosand, 102 km, temps très nuageux jusqu’à 15h, puis alternance de nuages et de soleil.

Ce matin, je suis impressionnée par la table du petit déjeuner de cette famille. Les enfants mangent ,beaucoup et de tout, le matin alors la table est pleine de produits variés. J’avais oublié à quel point une famille nombreuse mange quand ils en ont les moyens. Tout ce petit monde est très tonique ce matin et cela va me donner de l’énergie pour la journée. Je dois partir mais je garderais un sacré souvenir de cette famille qui m’a sauvé la mise hier soir. Je n’étais vraiment pas fière quand j’ai frappé à leur porte avec ma batterie vide.

Merci à vous pour votre accueil

Je suivrais encore 7 km de route en terre avant de retrouver la route goudronnée. Je comprends mieux l’étonnement des enfants lorsqu’ils m’ont vu surgir de la forêt, eux qui vivent très isolés et où jamais personne ne frappe à leur porte. Mais je me demande comment ils font l’hiver, je n’arrive pas à imaginer.

Je retrouver la E4 qui est leur grande route. Puis elle se transforme en pseudo autoroute (car rétrécissement régulier à une voie). Le GPS me demande de sortir, ce que je fais bien sûr et 2 fois les routes seront des culs de sac non indiqués. Cela a vraiment le don de m’énerver. Ce n’est pas difficile de mettre un panneau disant que ces voies sont sans issue. Et cela me ramène à chaque fois sur l’autoroute. Et j’ai peur car voitures et camions me frôlent, je ne les trouve pas cool avec moi. J’arrive enfin à sortir et finalement pendant un bon moment, je suivrais une route parallèle qui doit être l’ancienne route. Puis je dois traverser une ville industrielle et un pont qui traverse l’Indalsäven. Je suis sidérée par la qualité du passage pour piétons et vélos

La largeur de la piste cyclable sur le pont me stupéfie
Vue à gauche du pont
Vue à droite, j’ignore s’il s’agit d’un port mais je n’ai pas vu de bateaux

Dans la zone industrielle, je vois une immense cheminée qui ressemble à une torchère, elle semble en métal, ce qui m’étonne

Cheminée ou torchère ?
Salle de sport pour senior

Je vois de la publicité pour une salle de sport uniquement pour seniors. Ce concept n’est pas encore arrivé en France, mais je pense que cela ne va pas tarder.

Puis enfin, je pars pour 30 km de ballades dans les collines. Et tout de suite j’en bave car cela monte sec et longtemps. De plus comme la route est très abîmée, je dois zigzaguer entre les trous mais le paysage est magnifique.

Petite route très abîmée avec très peu de circulation

J’enchaîne les lacs, les uns après les autres

Entre 2 lacs, quelques fermes

Cette route est difficile physiquement mais un enchantement pour les yeux, je me régale. Le trike est merveilleux pour cela, car comme vous avez la stabilité, vous pouvez regarder formidablement bien autour de vous. Et j’en profite un maximum

Je suis en bordure de lac. Le temps passe, j’ai déjà 102 km au compteur et je voudrais m’arrêter avant d’arriver à la ville qui est 3 km plus loin, je me mets donc en chasse. Je m’arrête à une maison et je frappe. Un homme jeune m’ouvre et je commence par lui demander de pouvoir brancher ma batterie. Je le sens hésitant et je me dis que c’est mal parti. Il finit par accepter. Je précise que je vais installer ma tente face au lac et je lui demande si je peux partager son repas avec lui. Et là cela devient surréaliste. Il me dit qu’il va regarder s’il a de quoi manger. Il me ferme la porte au nez, je dois rester à l’extérieur. Je sais déjà que je ne risque pas de rester mais j’attends pour voir la suite. Il rouvre la porte avec sur une assiette 2 morceau de pain et du beurre. Il me tend le tout, puis me dit qu’il ne peut mettre en charge ma batterie qu’une heure car il part et que je ne peux pas planter ma tente ici car c’est interdit. Je lui remet dans les mains son assiette (il est un peu interdit) et je lui explique qu’il n’a rien compris à ma demande, que je ne suis pas venue demander la charité et je pars. C’est drôle de prendre l’autre pour un imbécile, quand au soi-disant départ je sais que c’est un mensonge car c’est souvent l’explication que donnent les gens pour ne pas vous recevoir.

Je continue à m’avancer doucement car je veux vraiment me poser face au lac.

En face du lac, il y a une colline, si bien que les maisons sont toutes en hauteur. Les pentes d’accès sont raides et en gravillons. Aussi la maison d’après, je laisse Petit Prince en bas, et je monte à pied. Il y a 2 maisons, une des deux va bien marcher. J’arrive et je trouve 4 personnes entrain de prendre l’apéritif et qui discutent. Je me présente et explique ce que je souhaite. La réponse est positive immédiatement. Je dois aller chercher mon vélo et finalement je le monte en poussant car avec les graviers la roue motrice patine. Le vélo les étonne beaucoup et j’en explique la conception. Puis je m’installe à la terrasse avec eux. Quelle vue superbe. Ces deux maisons appartiennent à la même famille. Dans l’une, vivent les parents, dans l’autre la fille et sa famille. Chacun est indépendant mais ils vivent côte à côte. Et l’apéritif est donc un apéritif familial.

La mère se lèvera pour me préparer un repas: poisson, crevettes, riz, epinards, haricots verts, un vrai délice. Nous discutons à bâtons rompus pendant 2h, puis je vais prendre une douche. Pour dormir, ils voyagent avec une caravane qu’ils me laisseront. C’est une formule sympa, car toutes ces caravanes ou mobile cars sont luxueuses et confortables. Je dors très bien et le lendemain matin, je peux m’installer sur la table pour vous écrire. Encore une belle soirée. Et quand la mère vient me dire bonsoir dans la caravane et me remercier de m’être arrêté chez eux, je suis très contente d’avoir donné autant que j’ai reçu.

13 réflexions sur « ÉTAPE 24 : QUE DE LACS ! »

  1. Merci Corinne pour le partage, tes efforts et moments de réconfort. J’ai eu une fracture du crâne en début d’année dont je récupère lentement avec quelques séquelles cachées mais invalidantes. Te suivre me permet de voyager, j’aime tes photos. Au fil de tes pédalages, ton expérience affine ta personnalité. Profite… Courage !!! Amicalement. Claude

    1. Bonjour Claude,
      Ravie de te savoir des nôtres et désolée t’apprendre ton accident. Décidément la vie ne t’épargne pas. J’espère qu’elle te laisse comment quelque joies. Je suis ravie de t’aider à rêver età t’évader. Bon courage pour la suite

  2. Bonjour Corinne.Vraiment,quel courage vous avez de faire ce tour en Europe du Nord.
    Quand avez-vous quitté la France et par oú êtes-vous passée ? Je n´ai pas encore lu le récit de votre voyage. C´est une amie francaise qui m´a parlé de vous,l´ayant su par une Suédoise de Sundsvall,je pense ,qui m´a indiqué votre blog .
    Quelle malchance, vous avez eu avec certains Suédois ! Moi,je l´ai eu avec des Belges Wallons ,il y a trés longtemps,lors d´un orage.
    Faites quand même attention aux orages.Ils ont commencé à occasionner des incendies dans notre région du Nord de la Suède.C´est dommage que vous ne soyez pas passée par Östersund,à 250 km à l´est de Sundsvall,`mi-chemin de la Baltique et de l´Atlantique.J´habite sur une île,l´île de Frösön qui fait face à la ville d´Östersund,par oú passe la E 45 qui va de Göteborg à Alta sur la E 6 en Norvège.Vous auriez pu passer la nuit chez nous oú j´ai eu beaucoup de touristes Francais et étrangers.
    Faites attention aux ours.Il y a quelques jours,ma famille et moi en avons vu un ,un ourson ,à 100 km au nord d´ici,prés de Strömsund.Bonne chance.Quand pensez-vous revenir en France,par le train ,´avion ou avec le vélo. !

    1. Les photos ,à propos du port,c´était Sundsvall.Avec le nouveau pont,les gros bateaux ne peuvent plus arriver au port.Il y avait,il y a plusieurs années une liaison maritime entre Sundsvall et Vasa en Finlande et un de ces bateaux était celui qui a coulé sous le nom de Estonia,que j´ai sans doute pris dans les années 1980 pour aller à Vasa.

      1. Merci beaucoup Jean Pierre de toutes ces précisions qui permettent aux lecteurs de mieux appréhender les photos.

    2. Bonjour Jean Pierre,
      Merci de me faire le plaisir de me suivre. Je serais passée chez vous avec grand plaisir mais ce n’est pas le chemin. J’ai d’ailleurs beaucoup de mal sur la côte à établir un itinéraire vélo. J’ai bien noté de faire attention aux orages et aux ours.

  3. Bonjour Corinne, passe nous voir si tu as le temps. Je te joins un lien avec notre adresse: Utanlandsjö 107, Arnäsvall. 0702068473
    63°25’10.1″N 18°46’34.8″E

    1. Bonjour Christophe. Merci beaucoup pour l’invitation que j’aprècie beaucoup. Si c’est faisable, je ne manquerais pas de m’arrêter.

  4. Je rectifie.Östersund est à 250 km à l´ouest de Sundsvall,en direction de la Norvège et de Trondheim.

  5. Bonsoir Corinne, enfin Bonjour, car je sais que tu te mets à ta newsletter le matin de bonne heure, voire de très bonne heure!
    Merci beaucoup pour les photos des lacs, ça fait vraiment rêver, et ce sont des paysages qui donnent envie de respirer à pleins poumons.
    Tu as eu un temps à peu près correct sur cette étape, tant mieux.
    Je te souhaite une bonne journée Corinne,
    Bises

  6. If you need, you are most welcome to charge, rest and eat at our place. 👍 Hedbackavägen 56 Luleå.
    070-1433666 is my phone number.

    1. Thank a lot for that. I’m going slower than I want. The rain, the absence of sun, GPS errors make that I can not calculate where I’m going to be and when. Thank you. I’ll tell you when I’ll go

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.