ÉTAPE 19 UNE MAGNIFIQUE JOURNÉE DE VÉLO

Lundi 10 juin, arrivée à Fagersta 118 km

Je me lève tôt pour vous écrire et la première chose que je vois, c’est un ciel dégagé. Si je pouvais avoir du soleil, cela serait merveilleux après 3 jours de mauvais temps. Les chiens ont aboyé à intervalles réguliers pendant la nuit, cela me réveillait et je me rendormais aussitôt aussi j’ai bien dormi au final. Le matin est gai avec tous ces chiens qui viennent vous faire des câlins. Par contre, dans la maison, il faut faire très attention car il y a des barrières partout. Qénia, le boxer, ne supporte pas les 2 petits chiens et a failli déjà en tuer un, alors tout est barricadé entre eux. Inutile de vous dire que je suis vigilante à bien tout refermer, je ne voudrais pas provoquer un drame. Après ce charmant accueil, je repars sous le soleil.

Je reprends la route sous le soleil. Il est évident que cela change tout, le vélo solaire a enfin un sens et le moral passe de bon a excellent. Les routes par lequel je passe sont des petites routes avec peu de circulation

Ces routes ressemblent, par moment, aux routes canadiennes mais les arbres sont beaucoup plus petits, je ne retrouve pas cette notion de gigantesque. Mais, elles sont très agréables à suivre. Avec ce soleil, j’ai vraiment le nez au vent, j’en profite un maximum. Et il y a des lacs partout et ils sont grands.

Dans ce pays, le bord des routes est plein de fleurs, je n’ai jamais vu cela, des lupins sauvages essentiellement mauves, un peu de roses et quelques blancs. On en trouve beaucoup et le résultat est beau.

Lupins au bord des routes.

Je n’ai jamais vu de telle quantité de fleurs sauvages au bord des routes. Et comme, elles doivent se ressemer chaque année, elles se sont réfugiées dans les fossés et doivent ainsi échapper à la faucheuse qui coupe les herbes près des routes.

Puis le GPS me fait passer par un chemin en très bon état, chemin que je suivrais pendant 30 km, ce qui ne m’est jamais arrivé

Chemin en excellent état

Et là c’est le bonheur total: aucune voiture (j’en croiserais 2 sur 30 km), le silence et la nature. Les graviers me font réduire ma vitesse à 12 km/h et je passe mon temps à observer autour de moi, dans l’espoir de voir des animaux sauvages.

Alternance de forêts denses et de forêts plus clairsemés avec de gros rochers

Je verrais deux animaux sauvages, le premier un renard, arrêté au bord de la route puis en entendant les roues du vélo, il s’enfuira dans la fôret. Le second, à mon grand regret, je n’ai pu l’identifier. Il était assis au bord du chemin et je le voyais de dos. Sa taille était de 60 cm environ. Il tournera la tête vers moi, mais je suis trop loin pour bien le voir, puis il partira en trottant 200m sur la route puis détalera dans la forêt. La démarche était souple, elle ressemblait à celle d’un félin. Il paraît qu’il y’a des lynx dans cette zone. Est-ce cela, honnêtement je n’en sais rien ? Ces 30 km seront très agréables à suivre, un vrai régal.

Au fond, surgit un lac

Puis je retrouve la route normale et les lacs se succèdent. Puis je passe un petit pont et je vois que c’est un déversoir de lac. D’un côté un grand lac qui se rétrécit en rivière

Et de l’autre côté, une petite cascade

je suis vraiment entourée de lacs, il y en a partout. Ils sont beaux et je ne me lasse pas de les admirer.

Tout cela est très paisible. Je vais vous raconter une anecdote car je sais que le ridicule ne tue pas ! A un moment, j’ai envie de faire pipi, alors je m’arrête et je m’enfonce un peu dans la forêt puis je me cache derrière un gros rocher. J’allais me déshabiller quant je vois un bout de fer métallique. Je peste contre ces gens qui laisse des déchets partout quand je fais soudain, un gros bond en arrière. Je viens de comprendre que c’est un piège pour animal, sûrement du braconnage. Je regarde attentivement et en voyant un fil bien enroulé, j’identifie que c’est un collet. Mais je suis sûre que s’il y a des pièges pour petits animaux, il y en a sûrement pour des animaux plus gros. J’avoue n’avoir jamais pensé à cela. Et dorénavant, lorsque je vais faire pipi, je prends mon portable, on ne sait jamais…J’ai bien ri après coup mais j’ai eu peur avant d’identifier le piège !

Puis je reviens vers une route plus grande avec des voitures et je retrouve une piste cyclable. Je la partage à nouveau avec des sportifs s’entrainant pour le ski de fond. Là j’ai le temps de voir leur matériel. C’est une petite planche très fine sur laquelle se trouve une fixation de chaussure avec une petite roue devant et une petite roue derrière. Ces filles passent leur temps à pousser, cela doit être bien fatigant. J’ignore si les sensations sont les même qu’à ski de fond, mais pour moi, il manque quand même la neige !

Entraînement de championnes ….

J’arrive à ma destination du jour. J’évite la ville et je commence à ne plus voir beaucoup de maisons. Il va falloir que je me pose. Je m’accorde un quart d’heure pour trouver une maison accueillante. Je roule doucement. Et soudain, je tourne à droite pour monter une petite côte et arrivée à une maison. Comme d’habitude, je ne sais pas trop pourquoi celle-là, mais c’est la première qui me tente. Une femme très avenante et sympathique m’ouvre la porte. Il me faut la convaincre de m’accueillir et le point d’entrée sera le blog. On s’installe dans des fauteuils dans le jardin et je lui montre mon blog, qui maintenant peut-être traduit en anglais. Et je serais accueillie fort gentiment. Quelle chance, une bonne soirée en perspective. J’évoque l’accueil mitigé des suédois. Et elle m’explique que les suédois « are afraid et suspicious ». D’accord mais pourquoi sont-ils comme cela ?Qu’est-ce qui a rendu les descendants des Vikings ? Aucune explication est fournie. En tout cas, Rigmar et Ulf ne sont pas peureux ni suspicieux et ils m’accueillent fort gentiment. Ils parlent parfaitement anglais et nous pouvons discuter. Rigmor est très intéressée par mon voyage et j’essaie de répondre à toutes ces questions.

Merci Rigmor et Ulf pour votre gentillesse à mon égard.

2 réflexions sur « ÉTAPE 19 UNE MAGNIFIQUE JOURNÉE DE VÉLO »

  1. Bonsoir Corinne,
    Les titres de tes étapes sont annonciateurs de la journée qui vient de s’écouler, alors c’est un plaisir de voir que c’était une journée ensoleillée pour toi. Tant mieux. Ces paysages de lacs sous le soleil, c’est vrai que ça change tout et je comprends que ton moral soit excellent. Merci de nous faire partager ton trajet à travers tes descriptions et photos. Tu as vraiment du courage de te lever si tôt pour nous écrire.
    Je pense que tu trouveras d’autres Rigmar et Ulf pour t’accueillir, des gens comme eux t’attendent encore j’en suis sûre, le long de ton trajet.
    Repose-toi bien, et bon courage pour ta prochaine étape,
    Bises

    1. Bonjour Odile
      A vélo, tu as quelque fois des jours ou le soleil brille et les paysages autour magnifiques, un relief doux, donc où tout va bien. Il faut emmagasiner de la confiance pour les jours moins bien. Bisous. Corinne

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.