ÉTAPE 11 : NOUVEAU PAYS, L’ALLEMAGNE

Dimanche 2 mai, 115 km, arrivée à Büderich (Allemagne), très beau temps, soleil, soleil et encore soleil

Ce matin, j’ai eu droit à un petit déjeuner pantagruélique. Eddy est allé chez le boulanger et m’a acheté des croissants. Sur la table, une douzaine de pots de confitures différentes dont un avec des spéculos que je découvre et qui est fort bon. Vraiment mes 2 repas par jour me suffisent avec une pomme au milieu.

Je range mes vétêments propres car Zeilïa m’a fait la gentillesse de me faire une lessive. Au départ, il m’est remis une belle carte signée par toute la famille me souhaitant « bon voyage ». Encore une très belle étape

Merci Eddy, Zeilïa, Éline et Gilles pour votre accueil

Les départs après des bons moments passés ensemble me rendent un peu nostalgique mais la route reprend le dessus, il me faut avancer. Et très vite, je retrouve des pistes cyclables magnifiques et tout le temps. C’est dans des pays comme cela, où le vélo est complètement intégré dans tous les endroits, que l’on réalise à quel point la France est en retard car toutes les routes empruntées avaient une piste cyclable intégrée. Faire du vélo dans ces conditions de sécurité est vraiment formidable.

Première piste cyclable
Piste large parfaitement entretenue
Attelage croisée
Piste cyclable longeant une route et complètement indépendante de la route

Sur les pistes cyclables loin des routes, souvent dans les forêts, on croise du monde (mais c’est dimanche aujourd’hui).

  • des cyclistes, avec vélos de course, en bande (en meute ou en troupeau ?) portant tous le même tee shirt, la route leur appartient, ils vont très vite, se rangent au dernier moment et ne vous saluent jamais
  • le cycliste solo ou à deux qui vont vite aussi, mais un peu plus sociable
  • La famille avec les enfants à vélo, très souvent cordiale, beaucoup de petits qui pédalent avec courage
  • Puis le promeneur du dimanche (souvent en couple) sur un vélo type vélo hollandais, qui se tient très droit et qui vous salue
  • Le couple de personnes âgées ou très âgées qui utilise un vélo à assistance électrique et qui pédale très doucement. Cette scène me réjouit toujours car je pense que l’assistance électrique leur permet de continuer à faire du vélo et ainsi à se bouger.
  • L’attelage de chevaux, magnifique rencontre dans la forêt. J’ai bien sûr arrêté Petit Prince pour que les chevaux ne soit pas effrayé et j’ai profité du spectacle. L’attitude du conducteur de l’attelage m’a fait rire par son port très altier.

J ‘aurais la chance de pouvoir faire 35 km dans la forêt comme cela. C’est toujours des moments un peu magique. A un moment, j’étais totalement seule et j’ai pu rouler à 30km/h tellement les pistes sont belles (pas une racine !…)

Lorsque je traverse les villes, des rues entières sont consacrées au vélo, alors vous avez bien le temps de lever la tête et de regarder autour de vous

Rue entièrement cyclistes
Maison en bordure de rue cyclable

Faire du vélo dans ces conditions est un vrai bonheur et j’en profite. J’arrive dans une zone où se trouve majoritairement 4 choses, champs d’asperges (3 kg pour 5€…), des serres de fleurs, des éoliennes et des champs.

Vente d’asperges chez le producteur.
Éoliennes et serres
Énorme installation de serre avec systématiquement à côté un bassin de récupération d’eau
Plein de fleurs en pots sur de vastes étendues

La route continue, je suis vraiment contente de découvrir cela. Sur une piste cyclable, je rencontre des enfants avec un étrange attelage. Ils peuvent jouer ici sans danger, c’est formidable pour eux et ils rient beaucoup

Étrange attelage avec une remorque bois bricolée et conduit par des enfants.

Un peu plus loin, un champ avec des poulinières suitées

Photo dédiée à Valérie, l’amoureuse des chevaux et ceux-ci sont très beaux

Les pistes cyclables ont souvent un petit pont spécifique pour les vélos

Petite rivière enjambée par un pont réservé aux cyclistes

J’approche des 18h, il me faut trouver un point de chute pour finir cette belle journée. Curieusement ma batterie n’est qu’à moitié pleine, ce qui s’explique par le fait que beaucoup de pistes cyclables sont dans la forêt ou bordées d’arbres, ce qui implique beaucoup d’ombre sur les panneaux solaires.

Corinne, le chien de chasse, le nez en l’air, regarde attentivement autour d’elle pour trouver une maison qui l’inspire et soudain, elle tombe sur un moulin (qui a perdu ses ailes) mais un beau moulin. Je me dis que je serais heureuse de m’arrêter là. Je rentre dans la cour, pas de portail, je descends mais je tombe sur 2 grandes portes en bois sans sonnette. Tant pis j’aurais au moins essayé. Dans la cour se trouve aussi une autre maison. Je frappe, la porte s’ouvre et une femme charmante m’aborde. Problème, elle ne parle qu’allemand et moi non. Malheureusement pas de dialogue possible en anglais. Mais à ma grande joie, elle se dirige vers la moulin en appelant sa fille Nicole, qui elle, parle anglais. Elle descend et le dialogue s’engage. Bien sûr, ils vont me recevoir (cela leur parait une évidence…) mais dans le moulin qu’habite les 2 enfants du couple. Leur grand père exploitait le moulin. Ils l’ont récupéré et merveilleusement aménagé. Chacun des enfants habite une partie et ils sont indépendants. C’est le fils Christoph qui me reçoit avec sa femme Eva et vraiment, ils ont l’art de recevoir. Ils voient tout de suite que je suis passionnée par le lieu alors ils jouent le jeu et m’ouvre tout. Je vous laisse découvrir avec moi.

Anciennes machines
Les meules
Extrémité en bois d’un silo
Atelier bois de Christoph qui conçoit des meubles magnifiques
Rotonde au sommet du moulin avec une vue magnifique
Ma chambre, au sommet du moulin où j’ai merveilleusement dormi malgré un violent orage avec éclairs.
Nicole, Christoph, Eva. Christoph excellent cuisinier m’a fait un superbe plat de pâtes et a ouvert un très bon vin !…
Eva fabrique des poupées d’adultes, avec un souci de la finition incroyable. Pendant que j’écris, elle a installé son petit randonneur à côté de moi, présence très sympathique …J’aime beaucoup ce qu’elle fait, je trouve cela très beau.

Bref vous avez compris, encore une superbe halte.

14 réflexions sur « ÉTAPE 11 : NOUVEAU PAYS, L’ALLEMAGNE »

  1. Hello Corinne,
    J’ai découvert que tu étais partie déjà depuis quelques jours quand j’ai reçu ton premier courriel, j’ai rattrapé la lecture et suis à jour !
    Ce voyage me semble beaucoup plus agréable pour toi car sans challenge sportif, ce qui te permet de bien profiter de tes passages dans des endroits si différents et de rencontrer plus tranquillement tes hôtes. Pour le moment, l’Europe semble une terre où l’accueil est une valeur partagée, cela fait plaisir.
    Bonne continuation vers le Nord (désormais j’entends Galabru à chaque fois que je vois ce mot !).
    Bises.
    Anne de Bourges

    1. Bonjour Anne,
      Je suis ravie que tu me suives à nouveau. L’accueil en France a été formidable, alors que j’appréhendais un peu, je l’avoue. Je ne savais pas si nos compatriotes étaient aussi accueillants que dans d’autres pays car je trouve que le français en règle général n’est pas quelqu’un de facile. Et bien je me suis trompée et drôlement trompée, contente que cela soit de cette manière. Comme d’habitude, ce sont ces rencontres qui font le succès de mes voyages. Bisous
      PS C’est vrai que je suis plus cool car pas de délais impératif sous peine de perdre mon vélo !…

  2. Bravo pour ce périple. Cette superbe pièce en haut du moulin ferait un magnifique salon de musique ! Merci pour ce partage. Bonne route ! 😊

    1. Bonjour Laure,
      Je suis ravie de voir que tu me suis. Je ne sais pas si cette pièce ferait un bon salon de musique mais elle a fait une chambre merveilleuse. Elle sert de bibliothèque à Christoph qui s’en sert pour aider à l’inspiration de la création de ses meubles.

  3. Salut Corinne, c’est encore dans le train que je te lis, en route vers La Puisaye, pour reprendre le travail.J’ai oublié de te dire que Thierry nous avait gentiment prêté des vélos, ce qui nous a permis de prendre la piste cyclable vers Royan, en bord de mer, pour aller diner sur le port de Meschers. Je comprends donc que tu puisses apprécier les belles pistes que tu découvres en ce moment, c’est quand même plus sympa que de te faire frôler par les poids lourds, toutes sirènes hurlantes.
    La maison que tu as photographiée sir le bord de la piste me fait penser un peu aux maisons de Gaudi à Barcelone.
    Moi aussi j’aime beaucoup les moulins, merci pour cette visite, c’est très sympa.Encore une famille qui t’a reçue très gentiment, c’est vraiment bien que tes pauses puissent se faire dans ces conditions.
    Bonne route Corinne, j’espère que tu vas avoir beau temps aujourd’hui.
    Bises

    1. Bonjour Odile.
      Cette journée fut magique hier, il y a comme cela des jours où tout est parfait, de belles routes, une traversée de ville sympa douce où tu prends bien ton temps pour regarder autour de toi et une soirée formidable dans un lieu superbe avec des gens complétement adorables. Que demander de plus ?

  4. Bonsoir Corinne! C’est grâce à une publication faite sur Facebook que j’ai appris cette nouvelle aventure dans laquelle tu t’es lancée! Cette fois-ci tu sembles en solo, je me trompe? Peut tu m’indiquer combien de jours approximativement cette aventure va durer? Une fois à destination, quels sont tes plans pour le retour en France?
    Je suis très heureuse de te suivre encore cette année! Bonne route et bisous de Lévis au Québec.

    1. Bonjour Annie
      Le Suntrip 2018 était aussi en solo maisj’ai Traversées pays avé un petit groupe : l’Ousbekhistan.
      Je dois être rentré début septembre à cause de travaux qui commence à la maison, donc cela fait un voyage de 3 mois et demi environ. Je vais jusqu’au Cap Nord et je compte rentrer par le Danemark et suivre la côte jusqu’à Ouïstream en France, puis une piste cyclable, la vélo Francette qui va à La Rochelle puis retour effectué.
      Merci de ta fidélité

      1. Salut corinne.. Je viens de lire ton blog.. Bises.. Je te suivrai autant que possible

      2. Bonjour Claude. Merci de me suivre. Je ne rate aussi aucune publication de tes voyages. Bonne route.

  5. Coucou Corinne,
    Heureuse de te retrouver dans un nouveau périple européen.
    Quelle aventurière ! Bravo et merci pour ce partage : on se régale avec toi ! Bises
    PS : on s’était croisé à la Défense avec Petit Prince, on avait fait un bout de chemin avant ton départ pour le Suntrip 😉
    Laureen

    1. Bonjour Laureen.
      Je me souviens parfaitement de ta rencontre car j’étais en difficulté avec mon vélo solaire à La Défense et dans l’incapacité de la traverser. Heureusement que tu m’as tracé le chemin car sans toi, je n’aurais jamais trouvé. Je continue à penser qu’il est absolument scandaleux qu’aucun passage vélo ne soit aménagé pour pouvoir relier Paris à partir de cette banlieue. Je suis contente que tu me suives et que tu voyages avec moi.

  6. Je souhaite que votre voyage se poursuive aussi bien avec la rencontre de belles personnes,chaleureuses, accueillantes et….bonne cuisinière,merci de nous faire voyager avec vous, surtout que je ne connais pas l’Allemagne, ni le Nord de l’Europe en général, je me régale et je vous embrasse👍😊

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.