Etape 7 : omnipresence des eoliennes

Mercredi 29 mai, Guerbygny, 108 km

Comme toujours le matin, je prends un solide petit déjeuner car je ne mange pas à midi, juste une pomme ou banane car je n’ai jamais faim pendant que je roule.

Avant de partir, je vois Jean Claude et Nikki se préparer pour la marche matinale de 5 km. Et j’éclate de rire en voyant qu’on enfile un serre tête à Nikki. Comme il a eu déjà eu 2 épis d’herbe dans les oreilles avec chaque fois une visite chez le vétérinaire pour l’enlever, dorénavant on lui plaque les oreilles sur la tête pour éviter que cela recommence. Le chien n’essaye pas de l’enlever car il sait qu’il part en balade derrière.

Nikki avec son bandeau

Je me mets en route, le ciel est encore gris, il n’y a pas de soleil. Avec des panneaux solaires, je me trouve toujours un peu ridicule quand le temps est mauvais car on se trimballe du poids pour rien, enfin je n’y peux rien.

Je commence à mieux maîtriser les grosses montées avec cet attelage si lourd. Curieusement, les montées les plus raides se trouvent souvent dans les villages. Ceux qui croient que l’assistance électrique sur un vélo dénature le vélo et que ce n’est plus faire de l’exercice, devraient entendre comme je suis à bout de souffle quand la montée est un peu longue. Mais le grand avantage du trike, c’est qu’il n’y a pas de perte d’équilibre quand vous finissez de monter à 3 km/h car vous n’en pouvez plus.

Le GPS me fait passer par une superbe piste cyclable qui est large. C’est la première fois que j’en vois une aussi large, de la taille d’une petite route. Pour rentrer c’est compliqué pour moi car je dois rentrer tout en biais et quelque fois, je finis limite du fossé.

Chicane que je passe complètement en biais et heureusement, il y a de l’herbe à côté qui me permets de manoeuvrer
Superbe piste cyclable
Cette piste cyclable s’appelle Trans Oise. A terme, elle doit faire 240 km et relier toutes les villes de l’Oise. Le tronçon emprunté s’appelle London vert/Avenue de Paris

Sur ce tronçon, je rencontrerais 2 cyclotouristes qui vont à Londres. Je crois avoir lu que le trajet Paris Londres pour cyclistes fait 450 km. En tout cas bravo, pour cette partie de trajet superbe et bien entretenue.

Comme souvent, quelque chose d’étrange et incongrue sur ce trajet.

500 m d’interruption de la piste cyclable pour longer ce parc d’attraction sui semblait triste et ne donnait pas envie d’y emmener des enfants.

Puis je quitte à grand regret ce havre de paix pour reprendre la route. Je suis rattrapée par un cycliste, visiblement un champion et j’éclate de rire car il est le téléphone à la main entrain de filmer et de raconter ce qu’il vient de trouver sur la route. Un peu plus loin, nous nous arrêterons pour discuter. Et effectivement il fait des compétitions cyclistes ce qui ne m’étonne pas vu l’allure où il roule

Bravo Michaël, vous m’avez impressionnée.

Lorsque je pédale dans la Somme, je suis étonnée par le nombre d’éoliennes. Je n’en ai jamais vu autant. C’est peut-être utile, mais cela défigure vraiment les paysages.

Certains villages font une résistance effrénée car je traverserais un village dont toutes les maisons portent un panneau refusant l’implantation d’éoliennes

Village réfractaire aux éoliennes

Je ne suis pas sûre que leur résistance serve à quelque chose car je crois que dorénavant les collectivités n’ont plus leur mot à dire. Un particulier peut implanter une éolienne dans son champ s’il le souhaite (moyennant un respect du cahier des charges et l’accord du prêfet). D’autres villages choisissent d’en installer car les royalties permettent de financer des projets de la commune. Mais en tous les cas la Somme est bien fournie en éoliennes.

Dans un autre village, je suis surprise de voir un distributeur automatique de pommes de terre. je ne savais que cela existait.

Je serais curieuse de savoir si cela marche car il doit être facile de connaître un producteur de pommes de terre et d’aller acheter directement à la ferme, mais peut-être qu’il n’y a pas de vente directe et qu’ils préfèrent vendre de cette manière.

Ce qui me frappe le plus, c’est l’absence de tout commerce dans les villages, même plus un café. Comment les jeunes peuvent rester dans des villages dans ces conditions ?

Il commence à se faire tard, j’ai 108 km au compteur, il est temps de chercher à me poser. Au moment où je me dis cela, je vois un couple dans son jardin qui regardaient des arbustes replantés et qui ne repartaient pas. Et immédiatement je m’arrête, le portail est ouvert, je rentre avec Petit Prince et je demande l’hospitalité qui m’est immédiatement accordée. Je suis tombée chez le maire du village, ancien agriculteur à la retraite. Encore une très bonne soirée en perspective.

Alain m’expliquera la charge de maire. Il veut se retirer mais ne trouve pas de successeur tellement la fonction de maire est devenue une charge presque vidée de sens.

Merci à Alain et Béatrice pour m’avoir reçu si gentiment

6 réflexions sur « Etape 7 : omnipresence des eoliennes »

  1. Coucou ma Corinne, nous nous rapprochons de toi. Nous allons ds les Ardennes.
    Bonne route. Prends soin de toi.
    Gros bibis.
    Magali

    1. Tu te rapproches de moi … mais tu ne me rattrapes pas. Je vais trop vite pour toi.
      Bon week-end end.

  2. Bonjour Corinne
    Vous voilà repartie pour un périple.
    Bon courage à ous et merci de nous faire partager
    Attention aux automobilistes pas toujours courtois-ses
    Bien cordialement
    Françoise

    1. Bonjour Françoise.
      Merci pour vos encouragements. Mon attelage est volumineux et pour le moment les automobilistes le respectent quand ils me doublent. Je vais quitter aujourd’hui la France pour la Belgique: premier pays étranger que je vais traverser. Bonne journée

  3. BONJOUR,
    MERCI A VOUS D’AVOIR PRIS LE TEMPS DE VOUS ETES ARETE POUR ME PARLER DE VOTRE BELLE AVENTURE ( mickael le cycliste) BONNE CONTINUATION ET BON COURAGE

    1. Bonjour Mickaël
      Je ne sais pas quelle style de compétition vos faites à vélo mais votre puissance m’a tout à fait impressionnée. Bon entraînement et bonne réussite dans vos compétitions

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.