ÉTAPE 89-7

Suntrip 2018, étape 89-7, ballade dans les environs de Yangshuo

Jeudi 11 octobre, Yangshuo, temps nuageux et soleil

Le matin, je me réveille et la pluie est finie. Tout est très mouillée, humide mais il ne pleut pas. je suis en pleine forme et prête à passer une belle journée. La veille, j’ai demandé à l’hôtel de me procurer pour 2 jours un scooter à essence (pour ne pas être limitée par le nombre de km parcourus, l’autonomie est double par rapport à un scooter électrique, très grande majorité des scooters ici). Et à 9h du matin, le scooter est là à l’hôtel comme il était convenu. J’ai beaucoup de chance qu’Angélique m’ait indiqué cet endroit car le lieu, la chambre et l’hospitalité sont top. Pour une fin de voyage, c’est l’idéal.

Ce matin, je vous emmène dans 2 endroits: « water cave » et « moon Hill », 2 lieux très prisés de la région.
« Water cave » est une cave avec des stalactites et des stalagmites, la cave la plus célèbre de Chine et la plus grande. Malheureusement, comme vous allez pouvoir le constater, l’éclairage est épouvantable (comment rendre un lieu magique, vulgaire !…), tout n’est que couleurs plus criardes les unes que les autres. Donc faites un effort, comme moi, pour voir ce que la nature a réalisée derrière ces couleurs. Les formes sont extraordinaires, de grandes tailles.
En faisant la queue, on me mettra une couronne de fleurs sur la tête, ce qui me vaut de faire plein de selfies avec les chinois qui trouvent cela très drôle

IMG_2297

Le début de la grotte est plein de cloches. On propose un marteau à l’entrée, pour les faire sonner les unes après les autres. Heureusement, personne ne l’a fait quand j’étais là, car vu le nombre de cloches, si tout le monde tape dessus, cela doit faire un beau tintamarre.

IMG_2301

Puis on empreinte des couloirs plus ou moins étroits et bas de plafond. Par moment, c’est un peu oppressant, d’autant plus qu’il règne à l’intérieur, une atmosphère moite.
A la fin de la grotte, cela vire à la kermesse, plein de boutique de souvenirs et même une activité avec des poissons pour manger les peaux mortes des pieds. On se demande vraiment ce que cela fait là, mais ce mélange des genres, c’est typique de la Chine

IMG_2302IMG_2303IMG_2308IMG_2312IMG_2313IMG_2318IMG_2319

Puis je reviens avec plaisir à l’extérieur pour aller voir la « moon Hill »,  c’est une colline percée au sommet d’un demi rond. On peut monter jusqu’en haut, ce que je choisi de faire car c’est la seule vue de haut que je peux avoir. Par contre, cela se mérite : 800 marches, toutes irrégulières et hautes et on a intérêt à avoir du souffle, heureusement que je suis en forme.

IMG_2320IMG_2326IMG_2327IMG_2329IMG_2328

Puis je reviens à l’hôtel pour me poser un peu et boire du thé. Puis je vais en ville car j’ai peur de ne pas avoir assez d’argent liquide, car on ne peut pratiquement jamais payé avec les cartes bleues (comme, je vous l’ai expliqué déjà, ce n’est pas le problème des chinois qui payent tout partout avec l’application WeChat relié à leur compte en banque, mais c’est évidemment interdit aux étrangers, cela serait trop facile pour nous !). L’hôtelier m’a indiqué où se trouvait la « China Bank » , seule banque acceptant dans les distributeurs les cartes visas et MasterCard, aussi je trouverais facilement.

Puis je fais une deuxième course qui m’a fait beaucoup rire. J’ai perdu ma pince à épiler et je souhaitais en racheter une. Mais visiblement le traducteur traduit n’importe quoi car personne ne comprend. Je finis par ne m’adresser qu’aux femmes en mimant le fait de s’épiler, ce qui les fait beaucoup rire. On me ballade de magasin en magasin, jusqu’à ce que, comme d’habitude je trouve la bonne personne qui se détournera de son chemin pour m’emmener à l’endroit où je peux l’acheter. Faire des courses bien précises en Chine n’est vraiment pas une sinécure. Puis je rentre à l’hôtel où là j’attends le soleil couchant et je repars le long de la Yuling River pour voir ce lieu magnifique au soleil couchant et je vous emmène.

IMG_2334IMG_2335IMG_2342IMG_2344

Puis le soir je retrouve Michaël, le dernier arrivé du Suntrip qui a fait tout le voyage au solaire uniquement. Il fait le même périple que moi mais en moitié moins de temps car il est pressé de rentrer chez lui.

IMG_2347.JPG

On dîne ensemble et je suis épouvantée par son moral et sa méforme. Plusieurs fois il me dira que la Chine l’a détruit. Il a eu, sur la fin, 10 jours de pluies de mousson qui l’a obligé à faire beaucoup de « motorless » et visiblement il est épuisé aussi bien physiquement que moralement. Il a beaucoup maigri et sa façon de me dire plusieurs fois qu’il est « destroy » (il est Tchèque et nous ne communiquons qu’en anglais) m’impressionne vraiment. Le solaire à ce prix là n’a aucun sens pour moi. Je suis vraiment très contente, dès le début, d’avoir choisi de faire un mix, recharge solaire et recharge électrique car je suis arrivée en forme. Françoise est rentrée, il y a 2 jours, complètement malade et épuisée. Visiblement elle en a trop fait. Il ne faut pas oublier notre âge et être très à l’écoute de notre corps. Quand je vois cela, je suis vraiment contente de la manière dont j’ai réussi ce trip. A part avoir un meilleur système solaire, je ne vois pas ce que j’aurais pu faire de mieux dans la gestion de ce trip et finir en forme était important pour moi, ce que j’ai réussi à faire. Le facteur chance doit jouer aussi, il faut être réaliste

Association Petits Princes
Merci Zita d’avoir répondu à mon appel de dons; Je ne suis pas bien partie pour arriver à réaliser 2 rêves d’enfant malade mais au moins j’aurais essayé jusqu’au bout…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.