ÉTAPE 89-5

Suntrip 2018, étape 89 – 5, de la pluie de mousson

Mercredi 10 octobre 2018, Dazhai – Yangzhou

Bilan vélo: 0 km, Petit Prince est dans un gros carton, prêt à être rapatrié sur Lyon en train

Au réveil dans ce petit hôtel local, une mauvaise surprise m’attend. Il pleut et une pluie forte de mousson. Je ne suis pas du tout équipé pour ce temps. Je n’ai mis que des vêtements liés au soleil dans mon petit sac à dos de 20L qui ne peut pas contenir grand chose. De plus mes sandalettes de marche qui sont parfaites sur terrain plat ne sont vraiment pas adaptées au terrain boueux qui caractérise ces endroits dès qu’il pleut. Je ne pourrais donc pas monter en haut de ces collines pour voir les paysages en terrasse. J’ai eu beaucoup de chance que les 2 premiers jours soient ensoleillés. Et le premier village exploré était beaucoup moins touristique que celui-là qui est envahi par les gros hôtels et on trouve beaucoup de touristes chinois. Pour ne pas que les gens fassent trop d’effort physique, dans cette vallée, il y a des œufs qui montent les touristes au sommet des collines.

IMG_2191

Donc la matinée est foutue, je ne peux rien faire. Je commence par acheter un parapluie pour ne pas être totalement trempée et un imperméable en plastique qui au bout d’1/4 d’h sera déchiré (il était vendu 2€…). Puis maintenant, il faut que je trouve un hôtel qui vend des tickets de bus car il n’y a pas d’office du tourisme faisant cela.  En marchant, je tombe sur une auberge de jeunesse qui a l’air drôlement sympa. Je m’adresse au comptoir pour savoir s’ils vendent des billets de bus pour me rendre à Yangzhou, dernière étape en Chine avant mon retour en France. Et oui, ils en vendent, j’ai de la chance car c’est ma première recherche. Je vois sur le comptoir que l’on peut payer en CB mais il refuse pour un billet de bus. Je ne cède pas sur le moyen de paiement car je ne suis pas sûre d’avoir assez d’argent liquide jusqu’à mon départ. Et l’idée de chercher une banque acceptant mes CB me déprime. Pour les chinois, c’est hyper pratique, ils font tous leurs paiements avec leurs smartphones. Vous voyez dans tous les magasins, petites échoppes, des petits présentoirs avec des QR codes. Et les chinois payent tout avec l’application WeChat qui est relié à leur compte en banque. C’est hyper pratique pour eux, mais interdit aux étrangers car il faut que la banque soit chinoise. Ils scannent le QR code avec leur application WeChat et le paiement est effectué, c’est hyper rapide et vraiment très pratique. Je suppose que cela va venir en France rapidement. Les chinois sont bien en avance sur nous dans ce domaine car on trouve ce système même dans les coins les plus reculé. C’est vraiment rentré dans les mœurs.
Voyant que je ne cède pas sur le paiement et j’ai déjà le billet en main, il finit par m’emmener dans un autre hôtel qui acceptera le paiement en CB (moyennant une commission). Comme cet hôtel est très agréable, je demande la permission d’attendre le bus de midi chez eux, ce qu’ils acceptent en m’offrant le thé.
Puis vient l’heure du départ. Mais le problème, pour moi, est de trouver le bon bus, tout étant écrit en chinois. Finalement, ils marquent le numéro de plaque d’immatriculation du bus sur le billet et une fois que l’on a compris le système, c’est facile à trouver.
Et me voilà dans le bus pour 4h. Je suis assise au premier rang côté ravin et j’aurais bien peur car c’est une petite route de montagne où les bus ont bien du mal à se croiser (on se croirait sur certaines routes d’Amérique du Sud). Et lorsque je regarde le chauffeur de bus conduire, je suis très en colère, il écrit des textos en même temps qu’il conduit. Comment cela est-il possible ?

IMG_2194

Il a un bus plein de personnes et il leur fait prendre des risques inconsidérées, c’est invraisemblable. Et cela durera tout le voyage. Et grâce à son comportement, je ferais tout le voyage angoissée. Au bout de 4h, je suis enfin arrivée. Je dois maintenant trouver le magasin de location de scooters où Angélique m’a réservé un scooter car l’hôtel qu’elle m’a recommandé est à 18 km de la ville et c’est une région où il faut un moyen de locomotion.

Ce magasin est censé être en face de la gare de bus. Je cherche pendant 3/4 d’h et je ne trouve rien. Je ne comprends pas. J’envoie un message à Angélique qui m’envoie la localisation du magasin et c’est à 3 km, je suis larguée. J’y vais en marchant et je m’aperçois en arrivant qu’il y a 2 gares de bus ce qu’Angélique ignorait. Je pouvais toujours chercher. Mais ce qui est étrange, c’est que je ne trouverais pas plus ce magasin devant cette station de bus. Cette situation m’énerve et je finis par envoyer un message à l’hôtel en demandant s’ils peuvent venir me chercher ce qu’ils accepterons immédiatement de faire. Par contre, je n’ai toujours pas de moyen de transport. Je verrais bien demain.

L’hôtel où je suis est une Eco ferme où l’on mange ce qui est produit sur la ferme, c’est bien bon, par contre c’est un petit immeuble et pas vraiment un corps de ferme c’est le moins qu’on puisse dire. Ma chambre est très bien et à un prix très raisonnable. Je vais enfin me coucher.

2 thoughts on “ÉTAPE 89-5”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.