ÉTAPE 89-3

Suntrip 2018, étape 89-3, ballade sur les « Longji Terrace Guilin »

Dimanche 7 Octobre 2018, Pin’gan

Après les quelques jours à Canton (Guangzhou pour les chinois car Canton est pour eux un nom colonial) passés à ne pas faire grand chose (à essayer la médecine chinoise pour guérir des champignons aux pieds attrapés à la piscine et qu’en 10 ans je n’ai pas réussi à guérir, résultats dans 2 mois !…) plutôt à récupérer de l’effort fourni et à désassembler le vélo pour l’emballer pour son retour à Lyon en train, l’envie de faire une randonnée à pieds avant de rentrer en France m’a envahie. Angélique m’a aidé à trouver ce qui serait bien pour moi et me voilà repartie avec mon tout petit sac à dos (si le temps devient mauvais, je n’aurais rien pour m’habiller !…) mais j’ai décidé que je finirais en beauté et qu’il ferait beau.

Pour cette randonnée, j’ai quitté la Province de Canton et je suis allée dans la Province voisine. Pour gagner du temps, j’ai pris un train de nuit, Guangzhou – Guilinbei, partant la veille à 19h et arrivant à 5h30 du matin. J’ai pu voyager en train couchette et c’est très étrange

IMG_2135

Le train est constitué de cellules de 6 couchettes mais qui ne sont pas fermées, elles donnent toutes sur le couloir. Inutile de vous dire que cela fait un sacré brouhaha. Les chinois passant leur temps à téléphoner en parlant très fort, mais vraiment très fort (c’est insupportable !…), le bruit est incroyable. Il y a extinction des lumières à 22h00 et là le silence commence à régner. Et à ma grande surprise, j’ai bien dormi donc je me suis réveillée en forme à l’arrivée. Mais là, le taxi réservé n’était pas là. Aucun autre taxi n’a voulu me prendre (je n’ai pas compris pourquoi ), donc j’ai fini par prendre un bus public qui devait théoriquement me laisser à la gare de bus allant aux Longscene Terrace, lieu où je me rendais. Mais il m’a laissée, au bout d’une heure, à une station de bus sans aucune explication (de toutes façons toujours difficiles vu la barrière de la langue). Et là, la galère a commencé, impossible de trouver la moindre aide pour trouver cette gare. Abattue, je suis restée, une demi-heure assise sur un banc de cet arrêt de bus sans rien faire. Puis je me suis reprise en me disant qu’après ce que j’avais fait, je n’allais pas me laisser aller. Je suis donc repartie à la recherche d’aide mais en ciblant plus intelligemment les personnes à qui demander de l’aide. Je suis rentrée dans une pharmacie et je me suis adressée à la pharmacienne qui tout de suite a accepté de m’aider. Le plus simple pour elle a été d’envoyer sa mère avec moi à l’arrêt de bus et là, on a attendu 1/4 d’h le bon bus. C’est sûr que toute seule, je n’aurais jamais pu trouver, tous ces bus n’ayant que des inscriptions chinoises.

J’ai donc emprunté ce bus public pendant à nouveau 1h, et là il m’a laissée à Guilin à une gare de bus où j’ai emprunté un 3ème bus pour Longji Terrace. C’est sûr que ces paysages magnifiques se méritent !…
Le bus m’a déposé au premier village 77 km plus loin (après avoir dû payer une ticket d’entrée pour la zone), il était déjà 13 h.

Le programme que j’avais prévu était de marcher 4h à 6h jusqu’au village voisin Dazhai. En cours de route dans le village de Ping’an j’ai rencontré un français, Marcel, entrain de discuter avec une femme locale de son artisanat. Cela m’a fait rire car il lui parlait français et évidemment en face, elle ne comprenait pas mais souriait. Je l’ai abordé en plaisantant et on a marché ensemble dans les terrasses. Lorsqu’on a trouvé le début de la route, il était 14h30, ce qui me faisait arriver à la nuit, j’ai donc renoncé et j’ai suivi Marcel jusqu’à son hôtel où j’ai réservé une chambre pour la nuit. On a bu une bonne bière chinoise puis on est reparti se promener sur les terrasses. Voilà ce qu’on a vu

IMG_2101IMG_2103IMG_2107IMG_2109IMG_2112IMG_2114IMG_2120IMG_2122IMG_2128

Puis vers 18h on est rentré à l’hôtel où la femme de Marcel et sa fille l’attendait.

IMG_2180.JPG

Elles étaient allées à Dazhai à pied et était revenues en voiture. Elles m’ont fait un plan pour trouver le chemin, plan dont le début était très détaillé mais pas la fin. Puis on a mangé tous les quatre, c’était très sympa. Ils ont eu la gentillesse de m’inviter à dîner après que j’ai raconté mon suntrip. Puis je suis allée me coucher

One thought on “ÉTAPE 89-3”

  1. Une belle balade et un peu de tourisme bien mérité après ce challenge sous pression. Et tu as réussi à 100 % ton défi personnel de perte de poids. Tu as une ligne de jeune fille! Bises

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.