ÉTAPE 88

Suntrip 88, étape 88, Canton se rapproche

Mercredi 26 septembre, Taihe

Bilan vélo : 125 km

Ce matin, j’ai encore voulu partir plutôt mais visiblement j’ai du mal à me réveiller. Lorsque je récupère Petit Prince, je constate que à nouveau, l’accélérateur + potentiomètre ne marche plus, grosse anxiété car cela veut dire que je ne peut plus lancer le moteur donc, plus de vélo. Je démonte ma vis bloquant l’accélérateur, je la remonte, toujours rien et cela dure un bon moment avant que je m’aperçoive que j’ai oublié d’allumer le contrôleur donc l’assistance électrique du moteur. Bref, peut mieux faire !…

Une fois ma bêtise corrigée, je pars enfin. Et tout de suite, je rencontre un col à monter. C’est dur au réveil à froid. Et il est difficile, j’en bave … et je vide la batterie en 20 km. Comme je suis méfiante et que je ne sais pas ce qui m’attend par la suite, je décide de remettre en charge le vélo. Je m’arrête à une station service car les villages que je traverse sont très pauvres, ils n’ont pratiquement aucun commerce. Là, comme très souvent, l’accueil est très gentil. Ils vous autorisent toujours à brancher le vélo, vous offre de l’eau et aujourd’hui le déjeuner. Ils sont vraiment prévenants et c’est bien agréable. Je resterais là, 2h30 sur une chaise, de 8h45 à 11H15.
Je prends au passage une photo d’une femme sur un scooter avec un petit enfant. Toujours la même insécurité, l’enfant est assis à ses pieds sur un petit réhausseur. Quelle folie.

IMG_1909

Puis je repars et tombe sur un 2é col aussi sévère. Heureusement que j’ai rechargé ma batterie. Et de nouveau, au bout de 20 km, ma batterie est vide. Donc 2é arrêt d’1h30 (de 13h à 14h30), dans un village pauvre, mais là le soleil est apparu donc je peux recharger au soleil. Je n’ai fait que 45 km depuis le départ.
Le paysage est très beau quand il n’est pas défiguré par la route à grande vitesse ou une usine.

IMG_1912IMG_1911IMG_1910IMG_1914IMG_1913

Puis je repars et je ne trouverais plus qu’un mini col, donc là j’avance bien. Il fait très chaud, je fais une mini pause d’une demi heure dans une station service où je recharge encore au soleil pendant une demi heure. La chaleur est difficile à supporter car c’est de la chaleur du style tropical avec un fort taux d’humidité, la terre étant gorgé d’eau par la mousson. La route devient facile mais dangereuse car il y a de plus en plus de camions et voitures, tout ce petit monde passant son temps à klaxonner, cela est très abrutissant.
J’ai repéré la ville où je veux m’arrêter car elle est à 85 km de Canton, distance que je veux faire demain pour arriver. Comme toujours, ces grandes villes sont entourés de petites villes comme chez nous les banlieues par rapport à Paris et finalement je m’arrêterais, sans le savoir, dans la banlieue de Qingyuan avant dernière grande ville avant Canton.

Je trouverais rapidement un hôtel, ce qui est toujours très agréable, et ceci grâce à un cycliste qui me déposera devant. Petit Prince, cette fois n’aura pas le droit à un hall en marbre mais seulement à un garage. Heureusement car j’avais peur qu’il commence à prendre des goûts de luxe et je ne pourrais pas toujours lui offrir des halls en marbre !…
On me demande ce que je souhaite manger et on me propose du poulet. J’accepte et ils me m’apporteront qu’un plateau avec crevettes et poisson. J’avoue ne pas comprendre pourquoi, systématiquement, on me demande mon avis pour ne jamais en tenir compte. Je trouve vraiment cela très curieux. Et c’est pratiquement systématique.

Je me coucherais tôt car demain, je veux vraiment partir à 6h00 pour essayer d’être à Canton à l’arrivée autour de 15h. J’appréhende beaucoup la circulation en ville car c’est tellement dangereux et mon vélo n’étant pas très maniable, vu son poids, il faut être d’une extrême vigilance et c’est bien fatiguant. En ville, vu l’absence de respect de l’autre, que tout et n’importe quoi est faisable, il faut avoir des yeux de caméléon à 360° ou presque et je n’ai que des yeux d’humain.
J’ai rajouté sur mon vélo des banderoles de l’Association Petits Princes car cela sera aussi leur victoire, même si les dons ne sont pas du tout à la hauteur de ce que j’attendais.

Dons : Merci à AM et Hubert/Delphine, parent d’un petit garçon Petit Prince qui a pu réaliser un rêve grâce à l’association Petits Princes et qui n’oublie pas les autres enfants.

7 réflexions sur « ÉTAPE 88 »

  1. Bonjour Corinne. Inutile de te dire que j’étais impatiente de lire cette étape, qui te permet de frôler maintenant l’arrivée à Canton. C’est incroyable pour moi de penser à tout ce que tu as traversé et vécu en 3mois et demi! Je voudrais te remercier pour toutes tes newsletters qui m’ont permis de « participer » un peu avec toi à cette aventure, à distance, mais avec grand intérêt.Je ne sais pas si chacun mesure le temps et l’investissement quotidien que tout cela t’a demandé, ça aussi est une vraie performance. Pour le reste, ceux qui te connaissent un minimum ne sont pas étonnés de voir que ton sacré caractère t’a permis d’affronter toutes les difficultés qui se sont présentées à toi: mécaniques, physiques, météorologiques, humaines…, tout cela sans baisser les bras, allant même jusqu’à récupérer Petit Prince chez le transporteur qui devait faire le rapatriement!
    Pour cette dernière étape, je t’adresse tous mes encouragements, je pense que cette arrivée à Canton va être une grande émotion!!
    Je t’embrasse très fort Corinne

  2. Je me joins à l’autre Odile pour t’encourager sur ces derniers coups de pédale, ton émotion sera grande et intense. Bravo pour cette nouvelle performance. Je t’embrasse et bonne bière cantonnaise.

  3. Aujourd hui tu roules vers canton ou les autres ..t attendent et te reservent un bel accueil que d emotions…je les ressens déjà car j ai vécu ce périple a travers toi. ..même si je n y étais pas physiquement. ..tu me l as fait vivre et je t en remercie…
    Bises

  4. Chère Corinne
    Vous y êtes presque,la galère semble finie,du moins je l’espere pour vous.
    que d’aventures! mais la Chine reste vraiment un « continent » à découvrir,encore et encore,je le traverse avec vous et les autres équipages,Françoise,plus particulièrement,
    Wait to see you tomorrow in Guangzhou
    Much love👍🌞🍾

  5. Liebe Corinne, es ist schön zu lesen, dass du morgen Canton erreichen wirst. Ich freue mich so für dich! Geniess den Jubel und den Erfolg! ich danke dir für deine täglichen Berichte. Ich bin froh und dankbar, dich kennen gelernt zu haben und ein kleines Teilchen deiner Reise sein zu dürfen. Ich werde dir heute eine Spende überweisen als kleines Dankeschön, dass ich dich kennen lernen durfte. Liebe Grüße aus Österreich von Heidi

  6. Bravo pour ton endurance, ta persévérance et merci pour ces partages quotidiens de tes aventures. Je te souhaite une belle arrivée.

  7. Bravo Corinne…à l’heure qu’ ̂il est tu dois être arrivée. Vivement que nous nous voyons pour plus d’émotions de vive voix…et aussi pour petit prince.ChrisCat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.