ÉTAPE 80

Suntrip 2018, étape 80 : Malchance, panne du système solaire

Mardi 18 Septembre, Yutan

Bilan vélo : 87 km

Ce matin, départ à jeun car comme d’habitude, l’hôtel ne fait pas de petit déjeuner. C’est vraiment curieux et je ne m’y fais pas. En plus, ils ont un très bon restaurant. Enfin c’est comme cela et je n’ai pas le choix. Je vais chercher Petit Prince et là une mauvaise surprise m’attend. Pour la première fois depuis le début du voyage, les batteries ne se sont pas chargées correctement la nuit. Elles sont seulement pleines au 2/3. Je suis perplexe et ne sait pas quoi en penser. Est-ce un problème de chargeur ou de batteries ? Je verrais demain si je suis dans la même situation.


Je pars mais ce problème de charge m’inquiète. Je ne suis plus très loin du but (théoriquement 769 km soit une moyenne de 86 km jour mais vers la fin il y a des étapes de montagne). Ce n’est vraiment pas le moment que le système me lâche ou que j’ai des problèmes électriques.
Le paysage est globalement le même, toujours avec 2 cultures : la vigne sous serre et le riz. Mais vu le temps, je ne le vois plus le riz séchant aux bords des routes. Mais par contre je vois des étals de boucher que je n’avais pas vu avant et là encore l’hygiène…La viande est exposée en plein air avec les mouches qui rodent autour.

IMG_1732

Le temps est désagréable: brouillard et crachin. Et ce dernier est problématique pour mes lunettes de cycliste car elles sont constituées de 2 paires: une petite paire de lunettes de vues et derrière, des plastiques de protection bien enveloppant soit orange pour brouillard ou mauvais temps soit foncé pour le soleil. Or avec ce crachin, l’humidité se met entre les 2 verres ce que je ne peux pas enlever en roulant (alors que quand il pleut, mes doigts servent régulièrement d’essuie glace !…). Et du coup, cela gêne ma vision. Je suis obligée de rouler doucement car je ne perçois plus bien les trous sur la route et c’est vraiment pénible.

Et encore aujourd’hui, la route a beaucoup de montées pas longues mais souvent fortes ce qui m’oblige à bien solliciter les batteries dont le niveau descend à vue d’œil. De plus, je m’aperçois que le compteur de la recharge solaire n’indique aucun chargement. D’habitude, avec un temps pareil, je charge entre 5 et 10W, c’est-à-dire rien du tout mais cela m’indique que le système marche. Or là, je charge 0 ! Et je me dis que là je commence vraiment à être mal barrée si j’ai des problèmes et de batteries et de recharge solaire, peut-être que les 2 sont liées ?

Les batteries se déchargent tellement vite qu’à 42 km je m’arrête dans un garage de pneus, pour mettre en charge mes batteries. Il est 11h et je repartirais à 14h soit 3h d’arrêt. Ce n’est pas comme cela que je vais avancer vers Canton. A ce moment là, je m’aperçois que mon compteur solaire indique 54V, c’est à dire le maximum, alors que le compteur de la batterie indique 45,3V. Ils devraient indiquer le même voltage. Je débranche et rebranche tout le solaire et le voltage indiqué devient identique sur les 2 compteurs. Clairement tout cela n’est pas bon signe et comme je suis incompétente c’est problématique. Je pense que l’on ne devrait pas partir sur des trips comme cela sans avoir une bonne formation sur tout son matériel. J’ai essayé de me former mais je n’ai rien trouvé et maintenant je le paye. Je suis complètement démunie fasse à ce qui m’arrive. Cela m’énerve car j’ai essayé d’anticiper et je n’ai pas réussi faute d’avoir trouver les gens compétents qui acceptent de former les autres et autrement qu’en devenant un Pro de tout cela.

A côté du garage, il y a un petit magasin d’alimentation. J’en profite pour refaire des provisions et je m’achète de qui manger.
A 14h, je repars, les batteries sont chargées à 52,3V ce qui devrait me permettre de rouler un peu. Mais il y a toujours beaucoup de montées, alors de nouveau les batteries se vident vite, si bien que vers 16h30, je dois trouver un hôtel. Tout cela m’énerve car j’ai l’impression de perdre la maîtrise de mon voyage.

Je demande à un automobiliste arrêté, un hôtel et il m’emmènera directement à un petit hôtel qui me convient très bien. Je mets Petit Prince en charge après l’avoir un peu nettoyé car la pluie d’hier a laissé de sacrés traces comme j’ai perdu mes 2 gardes boues. Je revérifie tous mes branchements mais je ne trouve rien qui cloche. Je verrais demain si les batteries ont chargé normalement.

Puis je demande à l’hôtelier s’ils font restaurant. Il me répond que non et me propose leur grand bolino sec où il faut rajouter de l’eau bouillante. Comme c’est mon seul vrai repas de la journée, il est hors de question que je mange cela et je lui explique gentiment pourquoi. Et c’est ainsi que je me retrouve à la table familial entrain de manger avec eux, un vrai et bon repas qui me sera offert.
Merci à eux pour leur gentillesse

IMG_1733

Puis je monte dans ma chambre et je vais enfin me reposer.
Demain est un autre jour et je verrais bien ce qu’il en est de mes batteries et système solaire.

Une réflexion sur « ÉTAPE 80 »

  1. C est sympa de te voir à table avec cette famille! Encore des gens bienveillants, ça permet au moins de recharger les batteries de ton moral.Pour les autres batteries, espérons que tout se remette en ordre pour que tu puisse terminer sans problème.
    Bon courage Corinne.
    Bises

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.