ÉTAPE 70

Suntrip 2018, étape 70, des tunnels et des poumons asphyxiés

Samedi 7 septembre 2018, Hengqu, nuages jusqu’à 11h puis grand soleil après

Bilan vélo : 140 km

Après cet accueil très sympathique dans ce petit hôtel, après avoir mangé mes 5 biscottes comme petit déjeuner, je pars. En tout cas, j’ai appris quelque chose. Tant que l’on peut, il faut éviter les hôtels dans les grandes villes. Car dans ce genre de village, gros bourg, on se moque complètement du fait que vous soyez un étranger. On ne vous demande même pas votre passeport.

Le ciel est gris mais on voit que le soleil va se lever. La route est aussi belles qu’hier, les paysages aussi beaux mais maintenant ils sont tous défigurés par la route à grande vitesse G30 qui est sur aqueduc, perce la montagne.

IMG_1461IMG_1469IMG_1470IMG_1471

Ma route continue à contourner les montagnes et de temps en temps, on ne voit plus la G30

IMG_1460IMG_1462IMG_1463

Mais ma route ne peut pas toujours contourner la montagne et en peu de temps, je devrais franchir 8 tunnels de 1km à 2 km de long. Ils ne sont pas bien éclairés et j’ai peur des trous que je ne peux pas bien voir. Je ne veux surtout pas avoir d’ennuis dans un tunnel. Mais le pire c’est l’accumulation des gaz d’échappements. En sortie de tunnel, je serais prise 2 fois de violentes quintes de toux. Ce qui est sûr c’est que mes poumons ne se seront pas améliorés avec ce voyage, vu tous les gaz d’échappement respirés.
Puis, à mon grand regret, je quitte la montagne. Ce sont les plus beaux paysages vus depuis que je suis en Chine. Maintenant la route est quasiment plate. Les cultures changent et la taille des champs aussi. Ceci dit, les petites parcelles vues en montagne semblaient des parcelles individuelles alors que là, je vois des gros bâtiments agricoles régulièrement. Lorsqu’on change de culture de fruit, il y a de grandes portes donnant sur les champs, comme ici pour le fruit Kiwi

IMG_1464

Et immédiatement derrière, plein de petits vendeurs le long de la route vendant des kiwis. Et dire que pour cause d’intestins, je n’ai pas mangé un fruit et un légume depuis 15 jours, cela me fait enragée.

La route maintenant est plus étroite et dangereuse car il y a beaucoup de camions et leur spécialité est de commencer à vous doubler normalement, puis une voiture arrive en face et ils se rabattent sur vous comme si vous n’existiez pas. Il faut vraiment être très vigilant.

J’ai traversé une grande ville BOIJI et cela m’a pris 1h1/4. Il faut que je m’habitue à cela de plus en plus, mais pour moi qui n’aime pas la ville, ce n’est vraiment pas agréable. Et j’ai du mal à me faire à l’absence totale de règles au niveau code de la route. Une grande ville où tout est permis au niveau circulation est une vraie jungle automobile. La police ferait œuvre utile en s’occupant de cela plutôt que de traquer les touristes étrangers dans les hôtels. Mais c’est vrai que quand on me fait faire 3 km sur une bande d’urgence à contre sens sur une 6 voies, on ne doit pas avoir la même notion de risque et d’interdits.
Puis la route continue, alternant petits villages et campagne. Mais cela donne moins l’impression d’une vraie campagne car les petites villes et villages ne sont pas éloignés. J’ai l’impression que c’est le paysage que je vais rencontré souvent. J’espère quand même que j’aurais l’occasion de revoir de la vraie belle nature jusqu’à mon arrivée.
Vers 18h, il me faut m’arrêter pour trouver un hôtel. Pour le moment, je n’ai pas le courage d’essayer d’aller chez l’habitant mais j’espère que cela va revenir.
Dès l’entrée de ce bourg, je demande à trouver un hôtel. Par chance, il y en un pas loin. Il est de style chinois bien marqué. C’est le premier dans lequel je séjourne et qui est comme cela.

IMG_1467

La cour a au milieu, un petit bassin. Petit Prince est logé sous des arcades et moi, j’ai droit à une grande belle chambre.
Il me faut aller immédiatement manger au restaurant. Et là une personne vient s’assoir à côté de moi en me demandant d’où je viens, où je vais, ce que je fais et surtout mon âge. C’est toujours la première question posée, je suppose que c’est dû à mes cheveux blancs (qui sont trop longs maintenant !). Et à ma grande surprise, elle se lève et parle tout fort aux 2 tables qui sont devant moi

IMG_1468IMG_1465

Et soudain tout le monde vient vers moi, veut un selfie puis on va dehors et plein de photos avec Petit Prince. La femme m’explique qu’elle a dit qui j’étais aux membres du personnel qui dînaient là (ils sont en formation mais je ne sais pas de quoi…) et qu’ils trouvent tous formidable ce que je fais. Et dans la foulée, on m’annonce que je n’aurais rien à payer, ni chambre, ni dîner, ni petit déjeuner. C’est formidablement gentil et je donnerais l’équivalent à la cagnotte de l’association Petit Prince qui est toujours aussi maigre à ma grande honte.

Pour le dîner, on m’apporte 5 plats différents, tous plus bon les uns que les autres. Et moi je ne peux que picorer pour cause de protection des intestins. Cela me gêne mais je ne veux pas redevenir malade. Ils penseront que j’ai un petit appétit !…
Puis je vais me coucher. Et je dors très bien 8h d’affilée. Quelle chance car je récupère bien physiquement dans ces cas là.
Je ne pourrais pas partir tôt car ils veulent absolument m’offrir le petit-déjeuner et ils le servent à 8h. Je partirais donc à 8h30.
Ce matin, premier lever de soleil depuis que je suis en Chine.

IMG_1466

A priori, une belle journée qui s’annonce et si tout va bien, je suis à Xi’an cet après midi. Demain visite du site avec « l’armée enterrée » donc journée de repos avant d’entamer la descente vers Canton.

Une réflexion sur « ÉTAPE 70 »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.