ÉTAPE 55-1

SUNTRIP 2018, étape 55-1, prise de décision et …seuls les imbéciles ne changent pas d’avis

Mercredi 22 août 2018, Almaty

Bilan vélo: 9 km

Je suis arrivée hier soir, j’ai mal dormi et je dois prendre une décision: arrêter ici à Almaty et faire rapatrier mon vélo en France ou continuer en Chine.

Ce que je lis sur l’autre concurrente voyageant seule en Chine et devant moi, est affligeant. Le problème est la traversée de la province très fermée « Xinjiang ». Elle est harcelée par la police

Françoise dit sur le WeChat du Suntrip:

« Même poste de police et à nouveau retenue

  • SOS le staff, ils ne veulent pas me laisser passer
  • SOS
  • SOS
  • SOS vite police
  • Moi, j’essaye de louvoyer. Mon problème est autre. On me retient dans les postes de police. Je n’en peux plus. Je voudrais juste dormir et ne pas passer la moitié de mes nuits à la police où on me balade, je suis un objet encombrant »

Et on sort les concurrents des hôtels le soir pour les mettre dans des hôtels pour étrangers.

Il est clair que je ne supporterais pas cela. Faire une journée de vélo et se retrouver plusieurs fois au poste, être retenue, être empêchée de passer alors que le Suntrip a un partenariat avec la Chine est ahurissant.

Aussi je décide d’arrêter là mon voyage à Almaty

Je vais donc ce matin chez Intermovex qui est le transporteur rapatriant les vélos (5). Le prix est élevé: 1000 €. Aussi j’envoie un email à mon sponsor (je vous rappelle que le vélo m’a été prêté) pour lui demander sa position pour le retour. Et l’échange est clair: je ne suis pas propriétaire du vélo mais je dois tout payer et si je veux acheter le vélo, c’est quasiment le prix du neuf. Je ne suis pas du tout d’accord avec cela car il m’avait dit qu’après le voyage mon vélo ne voudrait plus rien et maintenant il est pratiquement au prix du neuf.

Alors je réfléchis au fait que d’arrêter avant la Chine me frustre mais que je ne veux pas être harcelée par la police sur 2000km, que je ne veux pas payer 1000€ de retour d’un vélo qui n’est pas à moi après avoir payé 1100 € de frais d’inscription du vélo qui comprenait le retour gratuit du vélo (si et seulement si j’arrivais dans les 100 jours).

J’appelle mon mari, mes enfants, mon frère pour débattre tous ensemble de cela et finalement ma position évolue. Je vais aller en Chine mais je vais essayer de sauter la province Xinjiang. Mais là je suis dans l’inconnue. Vais-je trouver un camion pour passer cette province et si oui à quel coût ? Si le montant dépasse 1000€, j’aurais perdu mon pari.

Je retourne donc chez le transporteur qui est très surpris de me voir revenir et reprendre mon vélo. Je vais essayer de trouver un magasin de vélo pour le faire revoir avant de repartir.

J’ai prévenu Florian de ma décision et ils ont tellement de problème avec Françoise que cette solution ne leur semble pas absurde. Est-ce le fait que c’est une femme seule qui vaut tant d’ennui à Françoise ?

Florian me conseille d’essayer d’aller jusqu’à Jiayuguan or Jiuquan dans le Gansu mais je ne sais pas combien de km cela fait. Sans ordinateur, tout cela est difficile à voir.

Intermovex m’aide à calculer

– Almaty- frontière Korgos : 330km (->26 août)

– Korgos – Jiayuguan : 2100 km (4 jours de camion si tout va bien) (1 journée pour trouver un camion -> 1er septembre)

– Jiayuguan – Canton : 3300 km (26 jours soit 130 km par jour si aucun pb de vélo et aucun jour de repos)

Je dois être arrivée pour le 27 septembre

Il va falloir croiser les doigts, ou prier ou … pour y arriver

9 réflexions sur « ÉTAPE 55-1 »

  1. Ça serait dommage d’arrêter en si bon chemin, ton aventure aurait un goût d’inachevé. Certes il y a des challenges à relever pour la suite du voyage, mais tu en as déjà relevé tellement que tu vas y arriver !
    Allez, courage, Canton est en vue !

  2. Je pense que tu vas être très frustrée et triste si tu ne va pas au bout de ton projet mais cela n’est pas simple pour toi!
    Bon courage on est avec toi!
    Bisous

  3. Hallo Corinne, du hast bisher schon so viel geschafft, Canton ist ja beinahe schon in Sicht. Das schaffst du jetzt auch noch. Viel Glück und Kraft! Ich bin in Gedanken bei dir. Liebe Grüße Heidi

  4. Aller au bout d’une aventure est important … tant que la sécurité reste assurée , et là ne semble pas être le problème.
    Donc maintenant que vous avez prise votre décision je vous souhaite très bon courage pour la suite;
    Cordialement

  5. Je suis contente pour toi que tu aies pris la décision de continuer.Tu t es entourée de l avis de tout le monde, et ça semble réalisable.Il te reste donc à trouver le camion et un chauffeur sympa pour faire la route.
    On croise très fort les doigts pour toi.
    Je t embrasse

  6. Seuls les imbéciles ne changent pas d’avis, je suis entièrement d’accord.
    D’ailleurs, je l’ai toujours dit et rien ne pourra me faire varier sur ce point !
    Oui, tu as raison de pondérer l’engagement et de sortir du tout ou rien. Il est important d’arriver au but. Un peu de pragmatisme n’enlève rien à l’exploit qui est énorme.
    Courage, nous te suivons toujours avec grande attention.
    Bises

  7. Je te suis et te soutien de loin. Félicitations pour ton parcours déjà réalisé, c’est une aventure hors du commun et difficile à gérer au quotidien. Je croise les doigts pour que tu y arrives dans les temps. Bises d’encouragement. Laure

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.