Étape n°12

Suntrip 2018, étape12 et 12-1 Uherské Brod en Tchéquie.

Samedi 30 juin et 1er juillet

Temps nuageux et soleil

Bilan vélo : 44,9V à l’arrivée, 173 km, Moyenne 17,3 km, 787 Ah, durée de pédalage 10h (pour la première fois, j’ai mal aux fesses), 1,7% de régénération, 1779 Watts-heure, 10,0 Wh/km

Pour la production des panneaux voltaïques, 1139  Watts-heure

J’ai pratiqué le camping sauvage près d’une fête dans un village. J’ai pu bien me restaurer avec une belle grillade de porc, boire une grande chope de bière. Les autrichiens aiment tellement cela qu’il y a même un bar rond spécifique pour les buveurs de bières

 

 

 

Je me lève tôt et à 7h, je suis prête à démarrer (il est interdit de rouler avant 7h du matin et après 9h du soir pour des questions de sécurité) Si on ne respecte pas les règles, on peut avoir des pénalités par l’organisation.

J’ai comme objectif aujourd’hui de relier Uherské Brod en Tchéquie, ville où est installée mon fabricant de vélo, AZUB, qui a eu la grande gentillesse de me prêter mon vélo. Je souhaite discuter avec eux d’une remorque à 2 roues

N’ayant plus de réserve de nourriture, je pédale 2h le ventre vide puis je trouve un bistrot sympa pour un petit déjeuner copieux. Je garde le même rythme qu’au Canada qui m’allait très bien : petit déjeuner et seulement dîner, enfin au milieu du grignotage de cacahouètes, d’amandes, fruits secs,…. Je repars une fois bien nourrie. Je veux vraiment essayer d’être chez Azub ce soir, mais je n’ai jamais fait une telle distance 170 km. Mais le moral est bon et je pédale de bon cœur.

Mais manque de chance, le vent se lèvera de façon importante. Il est de travers venant de ma gauche et parfois de face. Je dois baisser ma vitesse car des rafales rendent le vélo difficilement contrôlable. Malheureusement cela durera les 3/4 du trajet et lorsque j’arriverai vers 20H, le vent ne sera même pas tombé.

Pour pouvoir faire tous ces km, il me fallait du soleil pour avoir assez de batteries. Par chance, une belle éclaircie entre midi et 2h, j’en profite pour m’arrêter et recharger. Du coup, je pense que j’ai assez de batteries pour aller jusque chez Azub. Et je repars confiante. Hormis ce mauvais vent dangereux, j’avance bien.

Et j’arriverais vers 20h le soir. 172 km est mon record personnel. Je n’ai jamais fais autant de distance. Honza viendra me chercher en voiture (il habite à 2 km de là). Sa femme et ses 2 beaux enfants nous attendent pour dîner et je passerais une excellente soirée. Merci à vous tous.

Étape 12-1

Honza, Dr Marketing Azub passe la journée à me faire une remorque. Nous avons commencé à 8h30 et fini à 21h. Il a été aidé à un moment par 2 de ses collègues alors que c’est dimanche. Merci pour l’entraide.

 

 

Plus la journée passe, moins je trouve Honza serein par rapport au début de la journée. Vers 21h, il s’assoit sur un tabouret, regarde la remorque et me dit: « je suis désolée Corinne mais cette remorque n’est pas « safe », aussi tu ne la prends pas ». Vous imaginez ma tête. Je garde le sourire , je le remercie d’avoir au moins essayé et nous refaisons ma remorque actuelle. Il changera juste la roue de ma remorque par une meilleure roue. Nous finirons à 1h du matin. Je vais vite me coucher car je suis crevée et…tellement déçue. Du coup je couche à l’usine dans le bureau d’Honza. Comme ce sont tous des sportifs, il y a une douche à l’usine. Je la prends le matin. Elle est glacée. Cela me mets vite les idées en place. Honza m’a donné le chemin à faire. Il l’avait préparé pour Laurent, sauf que mes ambitions sont moindres car il lui a donné la route pour 189 km.

Maintenant que je sais que j’aurais cette remorque jusqu’a Canton, que je n’ai plus de possibilité de choix, l’affaire est close. Je vais juste essayer qu’elle tombe le moins possible.

Bonne journée à tous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.